Le CFP de Forestville exporte son expertise

Photo de Maelle Besnard
Par Maelle Besnard
Le CFP de Forestville exporte son expertise
Ousmane Sy Ndiaye, secrétaire exécutif de l’UNACOIS, Ibrahima Thion Diop, Éric Desbiens, IDY Thiam, président de l’UNACOIS, Ahmadou Aly MBAYE, Joseph Félix Zogning Nguimeya.

Forestville – La Commission scolaire de l’Estuaire a conclu il y a quelques mois, une entente avec l’Institut Universitaire de l’Entreprise et du Développement (IUED) de Dakar au Sénégal. Un partenariat qui permettra au Centre de formation professionnelle de Forestville de transmettre ses connaissances sur le continent africain en offrant un programme de formation en démarrage d’entreprise.

Shirley Kennedy

À pied d’œuvre depuis quelques années au niveau de la recherche et du développement d’opportunités en Afrique, la Commission scolaire de l’Estuaire a pu compter sur l’excellent travail d’Éric Desbiens, conseiller pédagogique au CFP de Forestville, qui s’est rendu sur place en octobre dernier afin de conclure ce dossier de longue haleine.

La formation débute ce mois-ci et devrait prendre fin en mai 2016. Ce sont 30 candidats et futurs entrepreneurs prêts à démarrer leur entreprise qui bénéficieront de l’expertise du CFP de Forestville. « La cohorte sera composée majoritairement d’universitaires mais tous peuvent s’y inscrire », précise M. Desbiens. La formation sera donnée sur place par Félix Zogning, reconnu pour ses nombreux ouvrages dans le domaine des sciences comptables et de la gestion. « Les compétences de M. Zogning en matière de comptabilité et de fiscalité internationale assurent une qualité du service hors du commun », dit Éric Desbiens.

En plus de la formation, l’équipe du CFP de Forestville et les gens de l’Institut de l’Entreprise et du Développement de Dakar offriront un support constant, en collaboration avec Entrepreneuriat Québec, afin que les projets se réalisent.

Pour Éric Desbiens, c’est un très bon début qui pourrait paver la voie à d’autres projets, toujours en partenariat avec l’IUED et qui impliquera également le Centre de formation professionnelle de Manicouagan.

Des modèles de chez nous

Introduit dans le milieu universitaire sénégalais par le professeur Ahmadou Aly MBAYE, directeur et doyen honoraire de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, M. Desbiens a été invité à présenter des modèles québécois d’entreprises d’économie sociale ou coopératives à Saly Portudal, un village balnéaire situé à 80 kilomètres au sud de Dakar. Le Golf le Méandre, Zecs Québec et Boisaco ont servi d’exemples et permis aux participants de saisir les possibilités qui s’offrent à eux en terme de développement entrepreneurial collectif.

Un travail d’équipe

Le conseiller pédagogique du CFP de Forestville est confiant pour l’avenir et la réussite de ce premier partenariat avec le Sénégal. « Il nous reste à livrer à la hauteur des attentes. Je n’ai aucune inquiétude compte tenu de l’expérience de notre équipe et de la structure du partenariat que nous avons établi. J’ai été contaminé par la gentillesse et le professionnalisme des Sénégalais. Je compte m’investir à fond et faire en sorte que ça soit du gagnant-gagnant. Ils ont autant à offrir que nous avons à donner. C’est ça qui est extraordinaire », dit Éric Desbiens.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des