Michel Savard se mobilise contre la loi 70

Par 12:00 AM - 20 février 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le coordonnateur de la Table des groupes populaires, Michel Savard, a procédé mercredi le 10 février à une distribution de tracts contre le projet de loi 70, devant les bureaux de l’aide sociale de Baie-Comeau.

Michel Savard pense que le projet de loi 70, « visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi », ne prend pas assez en compte la réalité des personnes qui vivent de l’aide sociale. Selon lui, l’obligation d’accepter un emploi dit convenable, imposée dans ce projet, n’est pas adaptée à ce que vivent, par exemple, les personnes avec des troubles mentaux. « Toute la question de l’obligation cela n’a jamais fonctionné », assure-t-il.

Pour lutter contre la précarité des personnes sans emploi, le coordonnateur ne voit qu’une seule solution : augmenter l’aide sociale. « 623$ par mois, c’est de toute façon insuffisant pour assurer un niveau de vie correct », croit-il.

L’homme regrette également que les employés de l’aide sociale aient eux aussi à souffrir de coupures, ce qui nuit à l’accompagnement.

François Blais plus souple

Mentionnons cependant que le nouveau ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, semble se montrer plus souple sur ce projet que son prédécesseur, Sam Hamad. Selon la presse provinciale, le ministre a affirmé qu’un bénéficiaire d’aide sociale ne verrait pas sa prestation amputée s’il refuse un emploi convenable qui est situé loin de chez lui. Il s’est également montré ouvert à assouplir les pénalités encourues en cas de refus.

Même s’il n’était pas au courant des revirements du ministre lorsque nous l’avons interrogé, M.Savard a rappelé que ce dernier est connu pour être un défenseur du revenu minimum garanti pour tous les citoyens.

La Table des Groupes Populaires et le Conseil Central Côte-Nord organiseront des manifestations  le 22 février à 10 h à Baie-Comeau et Sept-Île, dans le cadre de la semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse.

Partager cet article

À lire également


À découvrir