Redécouvrez Longue-Rive

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 14 août 2016
Temps de lecture :

Longue-Rive – La municipalité de Longue-Rive s’étire sur un territoire d’une vingtaine de kilomètres de long sur la rive du Saint-Laurent. Or, cette rive, en plus d’être bien en vue dans le paysage, sert bien les intérêts des citoyens puisqu’elle recèle des trésors naturels qui attirent les touristes et les amants de la nature. Au plan urbanistique, le territoire municipal est constitué de deux secteurs, lesquels portent les noms des deux anciennes municipalités, Saint-Paul-du-Nord et Sault-au-Mouton; la fusion de ces deux corporations municipales en 1997, fut un retour historique puisqu’elles formaient une seule et même entité avant 1947, année de la constitution de la municipalité du village de Sault-au-Mouton, dont le territoire fut détaché de celui de Saint-Paul-du-Nord.

Les incontournables

  • Le Festivent  6e édition : du 26 au 28 août 2016

Le Festivent de Longue-Rive, est un événement familial et festif qui s’étend sur trois jours. On y présente des prestations de cerfs-volants, de paramoteurs, de parachutes, de buggys de plage et de planches à voile sans oublier l’impressionnant Kite surf. Cette fête du vent se déroule sur un site tout désigné, soit la Pointe-à-Émile.  Pendant ces trois jours, vous devenez les témoins de démonstrations ahurissantes, le tout offert dans un décor des plus attrayants. Vous y ferez également la rencontre de professionnels de sports de voile qui échangent et partagent avec ravissement leur passion avec toutes les personnes intéressées et avec ceux et celles qui aiment l’aventure. Des essais de paramoteurs sont également possibles pour les plus audacieux.

  • Centre d’interprétation des marais salés

Les marais salés de Longue-Rive couvrent près de 249 hectares et sont les 2e en importance au Québec par leur superficie. Le site est reconnu comme l’une des meilleures zones d’observation par les clubs ornithologues du Québec. Vous pouvez y voir la bernache du Canada, la bernache cravant, la grande oie des neiges, plusieurs espèces de canards barboteurs et plongeurs et des oiseaux de rivage, et ce, avec une vue panoramique à couper le souffle. Ce marais est également une aire de reproduction des canards noirs, canards pilets et canard souchets.

  • 8e édition du Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord du 16 au 18 septembre

Le Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord  de l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac se déplace pour une partie de la programmation au Centre d’interprétation des marais salés. Il saura plaire tant aux ornithologues chevronnés qu’aux amants de la nature qui souhaitent découvrir les oiseaux sous un nouveau jour. Les excursions régulières telles que les croisières aux oiseaux marins et les activités de baguage seront bien sûr au rendez-vous. Parmi la programmation en salle, notons la diffusion du documentaire The Messenger ainsi qu’une conférence inédite de Michel Robert, biologiste au Service canadien de la faune et coordonnateur du second Atlas des oiseaux nicheurs du Québec. M. Robert fera un survol complet de l’immense travail accompli dans le cadre de ce gigantesque projet d’inventaire.

  • L’église historique

En 1901 fut bâtie l’église Saint-Paul, construite en pierres ramassées près du fleuve St-Laurent, selon les plans de l’architecte G.-E. Tanguay de Québec. Tout près de l’église, longeant le fleuve, se trouve le « Sentier des crans rouges » dont les pierres ont servi à la construction du bâtiment religieux. Le site est aménagé d’un sentier et la vue grandiose du Fleuve d’en haut vaut vraiment le déplacement.

Sources: Municipalité de Longue-Rive, La mémoire du Québec, Commission de toponymie du Québec.


 

Longue-Rive en quelques dates

1653    Concession d’une seigneurie (3 lieues de front sur le fleuve Saint-Laurent sur 4 lieues de profondeur) par le gouverneur Lauson à Robert Giffard de Moncel qui la nomme Mille-Vaches

1858    Mise en exploitation d’un moulin à scie à Sault-au-Mouton par la compagnie Têtu de Les Escoumins

1871    Ouverture de la route entre Les Escoumins et Saint-Paul-de-Mille-Vaches

1882    La seigneurie de Mille-Vaches (139) est acquise par les frères Stockwell de Londres (Angleterre)

1901  Inauguration de l’église Saint-Paul-de-Mille-Vaches

1906    Ouverture d’un bureau de poste sous le nom de Sault-au-Mouton

1931    Saint-Paul-de-Mille-Vaches abrège son nom en Saint-Paul-du-Nord

1947    Constitution de la municipalité du village de Sault-au-Mouton par détachement de celle de Saint-Paul-du-Nord

1953    Les Sœurs du Bon-Conseil ouvrent une école à Sault-au-Mouton

1956    Début de la construction de l’église du Christ-Roi de Sault-au-Mouton

1990    La population de Saint-Paul-du-Nord est de 896 habitants, celle de Sault-au-Mouton, 792

1997    Regroupement des municipalités de Saint-Paul-du-Nord et de Sault-au-Mouton sous le nom de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton

1998    La municipalité de Saint-Paul-du-Nord-Sault-au-Mouton adopte le nom de Longue-Rive

2000    La population de Longue-Rive est de 1 423 habitants

2007    La compagnie Kruger annonce que, le 29 juin suivant, elle cessera pour une durée indéterminée les activités de son atelier de séchage et de rabotage.

2010    La population de Longue-Rive est de 1 193 habitants

 

 

Partager cet article