De l’aide à domicile à Villa Forestville

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 01 octobre 2016
Temps de lecture :
De gauche à droite: Marina Tremblay, présidente du conseil d’administration de la Coopérative de solidarité d’aide à domicile de la Haute-Côte-Nord, Berthold Langelier, Gaétane Tremblay, Micheline Anctil, présidente fondatrice, Dolorès Simard et Hélène Brochu du conseil d’administration de Villa Forestville ainsi que Dyane Benoît, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSS de la Côte-Nord.

De gauche à droite: Marina Tremblay, présidente du conseil d’administration de la Coopérative de solidarité d’aide à domicile de la Haute-Côte-Nord, Berthold Langelier, Gaétane Tremblay, Micheline Anctil, présidente fondatrice, Dolorès Simard et Hélène Brochu du conseil d’administration de Villa Forestville ainsi que Dyane Benoît, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSS de la Côte-Nord.

Dyane Benoît, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSS de la Côte-Nord, était à Villa Forestville vendredi pour annoncer ce partenariat avec l’établissement et la Coopérative de solidarité d’aide à domicile.

Ce projet, estimé pour cette première année à 45 000 $, permettra à une dizaine de personnes en perte d’autonomie de demeurer dans cette ressource intermédiaire plus longtemps avant de déménager en CHSLD.

La présidente fondatrice de Villa Forestville et mairesse de la localité, Micheline Anctil, a partagé sa joie et sa reconnaissance au nom des résidents et résidentes en perte d’autonomie qui pourront demeurer dans ce milieu de vie encore plus longtemps grâce à ce projet unique sur la Côte-Nord.

La présidente du conseil d’administration de la Coopérative de solidarité d’aide à domicile de la Haute-Côte-Nord, Marina Tremblay, a confirmé que ce projet consiste en deux ressources, 7 jours sur sept, à raison de trois heures le midi et trois heures le soir. Actuellement, selon les besoins, il est destiné à une dizaine de personnes. Les besoins seront évalués ponctuellement afin que le service s’adapte à la clientèle de l’établissement.

« Nous sommes fiers de lancer ce projet novateur qui permet de maintenir dans cette résidence des personnes, qui autrement auraient pu être contraintes de déménager dans une autre ressource, comme une ressource intermédiaire, une ressource de type familial ou un CHSLD », souligne Mme Benoît.

Retour sur l’investissement

Le nouveau plan de concertation du CISSS Côte-Nord destiné aux personnes âgées prévoit notamment un plan détaillé en 30 actions précises. « La priorité du CISSS Côte-Nord, c’est que les personnes âgées demeurent à domicile le plus longtemps possible en ajoutant des services qui n’étaient pas existants auparavant. Et il y a un retour sur l’investissement, puisque avec ce projet de 45 000 $ annuellement, le réseau de la santé économise 250 000 $ », soutient Dyane Benoît.

Un modèle

Pour sa part, Mme Anctil, a rappelé que Villa Forestville avait été un modèle pour la Société d’habitation du Québec lors de sa construction annexée au HLM déjà existant il y a de cela 25 ans. Ce projet, une première en région, pourrait bien être un modèle pour d’autres établissements du genre sur la Côte-Nord.

Depuis sa création, Villa Forestville enregistre un taux d’occupation de 100 %. Actuellement, 24 personnes sont sur la liste d’attente. Avec le HLM, les deux complexes offrent 35 logements dont quatre sont non subventionnés, donc au prix du marché.

Partager cet article