Une 7e nomination pour Camille Bouchard

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 19 octobre 2016
Temps de lecture :
Le dernier livre de Camille Bouchard, Nouvelle-Orléan, finaliste des Prix littéraires du Gouverneur Général de 2016.

Le dernier livre de Camille Bouchard, Nouvelle-Orléan, finaliste des Prix littéraires du Gouverneur Général de 2016.

Forestville – C’est le 4 octobre dernier que le Conseil des Arts du Canada a annoncé la liste des finalistes des Prix littéraires du Gouverneur Général de 2016. Camille Bouchard, auteur Forestivillois a été choisi dans la catégorie littérature jeunesse pour son dernier livre Nouvelle-Orléans, publié aux Éditions Québec Amérique.

C’est une 7e nomination pour Camille Bouchard, né à Forestville en 1955. Voyageur passionné, monsieur Bouchard puise son inspiration dans ses escapades aux quatre coins du monde. Se remémorant les paysages et les gens rencontrés au fil de ses aventures, il crée des histoires originales empreintes d’exotisme. Camille Bouchard entraîne ses lecteurs, grands et petits, sur divers continents en de nombreuses époques. Auteur et aventurier, il écrit constamment et voyage inlassablement. Ses œuvres ont remporté de multiples et importantes récompenses.

Nominé en 2005 pour la première fois, cette 7e nomination lui permet de fracasser aujourd’hui un record en littérature francophone canadienne (romans et nouvelles). Seule Margaret Atwood chez les anglophones se prévaut du même nombre de nominations, plus 2 en poésie. Fondés en 1936, les Prix littéraires du Gouverneur Général comptent parmi les plus anciens et plus prestigieux prix littéraires canadiens. C’est le 25 octobre prochain que l’identité des lauréat sera divulguée.

L’histoire

La Nouvelle-Orléans, 1842. Là où se retrouve à la fois esclavage, vaudou et psychose meurtrière. Avec ses copains, Napoléon est musicien dans les casinos… où il tabasse les clients à la sortie. Du moins, c’est la vie de l’adolescent jusqu’au jour où il croise Marinette Amande, jolie prostituée, chasseuse de primes à ses heures, experte du poignard si nécessaire… et grande prêtresse vaudou malgré elle.

Leur destin les mettra en présence de la richissime veuve Duromarin, éminente personnalité louisianaise, hôtesse des plus grandes réceptions et du gratin de la ville… mais aussi la plus secrète, la plus sournoise et la plus terrible psychopathe de l’histoire des jeunes États-Unis d’Amérique.

 

Partager cet article

À lire également


À découvrir