Le président lance un signal d’alarme

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 04 Décembre 2016
Temps de lecture :
Le président du conseil d’administration, Renato Marino, a mis cartes sur table afin d’informer les membres de la coopérative et golfeurs-golfeuses présents.

Le président du conseil d’administration, Renato Marino, a mis cartes sur table afin d’informer les membres de la coopérative et golfeurs-golfeuses présents.

Forestville – La saison 2016 n’a pas été à la hauteur des attentes du conseil d’administration du Golf Le Méandre de Forestville. Bien que différentes activités et tournois-bénéfices aient été instaurés au cours des dernières années, le membership ne cesse de diminuer. Voilà la raison pour laquelle le président de l’organisation, Renato Marino, a préféré lancer un signal d’alarme, avant que la situation ne devienne insurmontable.

Chiffres et tableaux à l’appui, Renato Marino a ouvert les livres du Golf Le Méandre jeudi dernier à l’ÉconoLodge, alors qu’une soixantaine de personnes (membres et non-membres), ont répondu à l’appel du président du conseil d’administration.

Enregistrant des pertes de 25 000 $ pour la dernière saison, l’infrastructure forestvilloise est de moins en moins fréquentée, si l’on se fie aux chiffres présentés lors de cette rencontre d’information spéciale.

Ainsi, les revenus d’opération du Golf Le Méandre sont passés de 214 200 $ en 2014 à 162 300 $ en 2016. Et le noyau de membres fidèles commence à s’effriter, alors qu’il est passé de 91 à 72. « Une réflexion et des actions concrètes s’imposent », affirme M. Marino. Parmi les facteurs responsables de cette baisse de clientèle, il y a bien sûr, le contexte économique très précaire qui sévit particulièrement en Haute-Côte-Nord ainsi que l’engouement pour la balle lente qui a fait un retour en force au parc Charles-Lapointe il y a deux ans. Diverses propositions ont été apportées par les gens présents mais le but était davantage de laisser place à la réflexion. « Nous avons emprunté 25 000 $ cette année pour éponger mais soyez assurés que l’an prochain on n’empruntera pas 25 000 $. Et on ne laissera pas tomber notre Club »,a réitéré Renato Marino.

La mairesse de Forestville Micheline Anctil, a pris la parole, invitant le conseil d’administration à recruter d’autres partenaires ou trouver d’autres sources de revenus pour venir supporter un plan stratégique de redressement afin de trouver une oreille plus attentive au conseil municipal de Forestville. « La ville ne peut pas être le seul partenaire de ce plan-là. Trouvez d’autres partenaires et revenez nous voir », a mentionné la mairesse. Martin Lapointe a proposé aux gens d’affaires de s’impliquer à leur façon dans l’avenir du golf. Le propriétaire du Dépanneur du Parc remettra au Golf Le Méandre, deux cents le litre lorsque les membres du Club se procureront de l’essence à son dépanneur, entre le 1er janvier et le 1er juin 2017. Aussi, il envisage de mettre sur pied un gazothon destiné à toute sa clientèle. Il remettra au Golf un cent le litre acheté pendant l’événement d’une fin de semaine dont la date reste à déterminer. Monsieur Lapointe a invité les gens d’affaires à l’imiter afin de contribuer à la pérennité du Golf Le Méandre.

Partager cet article