Intercar reçoit des appuis significatifs

Par shirley

Forestville – Appuyées par le ministère des Transports, du Développement durable et de l’électrification des transports (MTMDET), cinq MRC voisines situées le long de la route 138 font front commun pour aider financièrement Intercar à ramener un deuxième aller-retour quotidien entre Baie-Comeau et Québec.

Les MRC de Manicouagan, de la Haute-Côte-Nord, de la Côte-de-Beaupré, de Charlevoix et de Charlevoix-Est acceptent de verser globalement un montant de 38 250 $ pour l’an 1 d’un protocole d’entente à intervenir. Pour l’an 2 et l’an 3, il est question d’une contribution de 30 000 $.

Conditionnellement à la contribution des MRC, le ministère des Transports triple la mise et verse 114 750 $. « L’aide combinée du MTMDET et des MRC s’élève à 153 000 $ pour la première année qui implique des frais supplémentaires en raison de la reprise du service », précise Véronique Côté, responsable du volet Transports à la MRC de La Haute-Côte-Nord, qui siège également sur le comité régional de relance mis sur pied par les cinq MRC.

Les partenaires s’engagent ainsi à soutenir le financement d’Intercar, qui pourra ainsi profiter de l’aide financière du MTMDET via son programme à l’amélioration des services de transport collectif. Mais pour lui donner ce coup de pouce, ils y mettent leurs conditions.

Une première rencontre du comité a eu lieu il y a deux semaines à Clermont. Deux objectifs précis ont été adoptés à l’unanimité : enrayer le déficit de la liaison Baie-Comeau-Québec et réduire le tarif pour les usagers. « Intercar devra également se doter d’un plan stratégique afin de démontrer son autonomie la 4e année », ajoute Mme Côté.

Le comité de régional de relance doit rencontrer les dirigeants d’Intercar cette semaine afin de baliser le développement d’une relation d’affaires des 5 MRC avec Intercar.

Conditions

Ainsi, Intercar devra réintroduire l’aller-retour quotidien supprimé en juillet 2016 pour un motif de non-rentabilité. Déplorant un déficit d’opération de 87 000 $ dû à une baisse de l’achalandage, il avait alors décidé de ne conserver que le départ du midi de Baie-Comeau et celui de 9 h 40 du terminus de Sainte-Foy.

Le transporteur doit aussi remettre en place le terminus de Portneuf-sur-Mer, délaissé en juillet 2016, et celui de Longue-Rive, abandonné en décembre 2014. Enfin, comme dernière condition déjà rencontrée, il y avait la formation d’un comité régional réunissant Intercar et les cinq MRC. Son mandat vise le suivi de l’entente et les discussions autour d’enjeux comme la rentabilité, la promotion ou la qualité du service entre autres.

Le comité régional de relance est composé de Marc-André Avoine de la MRC Côte-de-Beaupré, Véronique Côté de la MRC de La Haute-Côte-Nord, Nancy Tremblay de la MRC Charlevoix-Est, Karine Horvath de la MRC de Charlevoix et Patricia Huet de la MRC de Manicouagan.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des