Nos rivières mises en musique

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 12 juin 2017
Temps de lecture :

Tadoussac – Éric Cyr, musicien et compositeur de Tadoussac, a lancé son tout premier projet personnel Rivière lors d’un 5 à 7 le mercredi 31 mai dernier, au café bar culturel des Escoumins, le Kiboikoi.

Le projet Rivière consiste en un album relaxant de sons de différentes rivières de la Côte-Nord, qu’il a lui-même captés et agrémentés d’un peu de musique. Le musicien est parti de Tadoussac à Kégaska, dans un voyage introspectif, qui l’a mené à capter les plus beaux sons des rivières où il s’arrêtait. « Le but était vraiment de créer un album de relaxation à l’aide de notre belle nature », explique Éric Cyr. Ce dernier explique également que l’idée de base du projet a été amenée par sa grand-mère. « Ma grand-mère m’a dit un jour : Éric, j’aimerais que tu me fasses un cd de relaxation », ajoute-t-il, est c’est comme ça que son idée de capter le son des rivières est née. D’ailleurs, ce fut un long processus qui a duré trois ans car, après être revenu chez lui, il devait trier des dizaines d’heures d’enregistrement. « Le pire, c’est que je trouvais ça tellement beau que j’ai eu de la difficulté à mettre de la musique par-dessus », mentionne le musicien qui a tout de même réussi de la plus belle façon à marier musique et sons naturels pour créer un album d’ambiance très réussi.

Un voyage introspectif

« Je savais tout de même dans quoi je m’embarquais », explique Éric sur ce voyage enrichissant. Ce dernier désirait, de par cette initiative, ralentir le pas, décompresser de la vie quotidienne, prendre son temps et évidemment admirer la beauté du paysage. La mission a été accomplie, tellement que depuis qu’il en est revenu, il vit plus lentement au quotidien. « La vie aujourd’hui va tellement vite et je ressens souvent le besoin de prendre le temps pour admirer le paysage et le son de la nature », ajoute le musicien. Ayant beaucoup appris durant ce voyage, Éric Cyr est fier du résultat de son projet et même s’il ne pense pas tout de suite au prochain, il est sait qu’il a déjà de nouvelles idées qui se bousculent dans sa tête.

Partenaires

Éric Cyr n’aurait pu terminer ce projet sans l’aide de plusieurs personnes et plusieurs organismes. En effet, que ce soit le Festival de la Chanson de Tadoussac pour l’équipement, le Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord (CRCCCN) pour l’encouragement constant ou le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour la demande de subvention, le musicien a eu l’appui nécessaire pour réaliser son projet. De plus, il y a également le restaurant Chez Mathilde, le café bar Le Gibard ou même Sylvie Mercier qui a fait le voyage avec lui et Dominique Dupuis pour les photos et a et encore plusieurs collaborateurs qu’Éric remercie pour le soutien tout au long du projet Rivière.

 

Partager cet article