Les Bergeronnes : le choix du vérificateur ad hoc approche

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 25 juillet 2017
Temps de lecture :
????????????????????????????????????

Un autre pas a été franchi dans le dossier de la demande de nomination d’un vérificateur ad hoc déposée par Marie-Claude Gagnon au nom des 13 citoyens des Bergeronnes en séance régulière du 12 juin dernier, afin de procéder à la vérification des comptes de la Municipalité pour l’année 2016.

En effet, les représentants de la Municipalité et ceux des 13 requérants se sont rencontrés à trois reprises au cours des dernières semaines, pour finalement en venir à une entente en ce qui concerne le mandat lancé aux deux firmes choisies pour soumettre leur proposition.

Ainsi, la firme Raymond Chabot Grant Thornton de Chicoutimi et la firme Benoît Côté de La Malbaie, ont jusqu’à ce jeudi 27 juillet à midi pour déposer leur proposition basée sur un taux horaire.

Selon Bernard Lefebvre, le porte-partole des 13 citoyens qui ont signé la requête, la Municipalité a signifié aux requérants le 19 juillet dernier qu’elle acceptait le libellé rédigé par le groupe de citoyens et soumis à l’administration municipale le 18 juillet.

«Nous avons soumis 6 éléments de vérification, nous verrons comment les six points seront évalués par la firme mais la réponse devrait être assez claire et assez complète », mentionne Bernard Lefebvre.

Au cours des dernières semaines, à deux reprises, quatre des treize signataires, Marie-Claude Gagnon, Sébastien Guay, Lucie Boulianne et Bernard Lefebvre, ont rencontré « en collégialité », selon M. Lefebvre, le maire Francis Bouchard, le conseiller Réjean Lacasse et la vérificatrice externe de la Municipalité, Élise Guignard, préalablement autorisée dans le cadre d’une séance extraordinaire, à divulguer des informations et répondre aux questions des représentants des 13 citoyens.

Le 18 juillet, Marie-Claude Gagnon et Bernard Lefebvre ont rencontré la directrice générale par intérim Carole Perron, de même que l’avocat de la firme Tremblay, Boies, Migneault, André Lemay, qui a participé à la rencontre par téléphone à titre d’aviseur légal de la Municipalité. « Nous avons déposé le dossier que nous voulions lancer aux deux firmes choisies et le 19 juillet au matin, nous avons reçu la réponse que la Municipalité acceptait », ajoute Bernard Lefebvre.

Bien que le groupe de 13 citoyens espère être en mesure de désigner rapidement la firme qui aura le mandat de vérifier les états financiers 2016 de la Municipalité « en six points précis », il lui faudra patienter encore une semaine et peut-être davantage, selon le maire Francis Bouchard. « La directrice générale par intérim sera en congé à partir de jeudi et avant de faire le choix de la firme et de mandater celle-ci officiellement, les 13 recquérants devront être informés des engagements que cela implique et des conséquences », dit le maire Bouchard. Celui-ci indique que le conseil municipal prévoit d’ailleurs une table de travail à ce sujet le 4 août prochain, « avec notre avocat et selon ses disponibilités ».

Rappelons que lors du dépôt de la demande de vérification des 13 citoyens par Marie-Claude Gagnon lors de la séance régulière du 12 juin, un dépôt de 500 $ accompagnait ladite requête à titre de garantie. Cette procédure implique que ces derniers devront défrayer les frais engagés par cette vérification si aucune anomalie n’est décelée. Dans le cas contraire, l’ex-directrice générale devra en assumer les coûts, tel que stipulé par le Code municipal du Québec.

 

 

Partager cet article