Une 13e édition couronnée de succès

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 22 septembre 2017
Temps de lecture :
Dre Renée Turgeon, coprésidente d’honneur lors de l’atelier Fièvre sans foyer chez les 0-3 ans. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Dre Renée Turgeon, coprésidente d’honneur lors de l’atelier Fièvre sans foyer chez les 0-3 ans. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – La treizième édition du Congrès de médecine d’urgence en région a accueilli 200 participants et une trentaine de conférenciers. Cet événement-phare s’est déroulé du 7 au 9 septembre dernier.

Cette édition s’est tenue sous la présidence d’honneur de deux docteures réputées, soit Dre Nathalie Lucas et Dre Renée Turgeon. Toutes deux spécialistes en médecine pédiatrique, elles ont apporté un aspect intéressant grâce à leurs ateliers respectifs au cours de ce congrès.

Soins aux enfants

Par conséquent, le Dr Renée Turgeon a donné un atelier traitant de la fièvre chez les bébés âgés entre 0 et 3 ans ainsi qu’un atelier pour les médecins enseignants sur la pédagogie. De son côté, Dre Nathalie Lucas a animé un atelier sur la réanimation pédiatrique ainsi qu’élaboré sur les corps étrangers respiratoires et digestifs chez l’enfant et comment les diagnostiquer.

Unique au Québec

Le contexte du Congrès médical d’urgence en région des Escoumins est un concept unique en soi puisqu’il est le seul à proposer des ateliers pratiques à ses participants.

Conçu spécifiquement pour les médecins de famille qui pratiquent dans les urgences des centres hospitaliers en région et qui ne possèdent pas les ressources ni les effectifs des grands centres, le congrès permet aux médecins de rafraîchir leurs connaissances et partager leurs expériences.

Parmi les conférences et ateliers au programme, on retrouvait notamment les intoxications liées aux drogues de synthèse, le transfert de patients vers d’autres hopitaux, la réparation de plaies et les embolies pulmonaires.

Dans un autre ordre d’idées, l’événement a présenté un atelier sur l’organisation des soins et le rôle de l’urgence de l’hôpital en lien avec les pompiers ou la sécurité civile lorsque survient une catastrophe naturelle ou un désastre causant de nombreux blessés.

Il permet également au milieu de recruter des médecins intéressés par la pratique et la qualité de vie qu’offre notre région.

Par le fait même, le comité organisateur use d’imagination afin de démontrer aux jeunes médecins et résidents que la pratique en région est stimulante et enrichissante.

Un objectif qui a vraisemblablement été atteint puisque de nombreux médecins ont choisi de s’établir aux Escoumins, faisant profiter ainsi plusieurs petites salles d’urgence en région des retombées du congrès.

L’engagement de la communauté est un élément majeur pour le succès de ce congrès. Sans les nombreux bénévoles qui sont sur un pied d’alerte pour accueillir les participants, organiser les activités pour conjoints et enfants et préparer les repas, le seul et unique congrès du genre au Québec ne pourrait s’asseoir sur une réputation qui dépasse les frontières du Québec.

 

 

Partager cet article