L’équipe Anctil dévoile son jeu

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 27 septembre 2017
Temps de lecture :
Luc Brisson et Dolorès Simard font le saut en politique municipale au sein de l’équipe de Micheline Anctil. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Luc Brisson et Dolorès Simard font le saut en politique municipale au sein de l’équipe de Micheline Anctil. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – À l’ouverture de la période de mise en candidature en vue de la campagne électorale 2017, c’est une équipe renouvelée qu’a présenté la mairesse sortante de Forestville Micheline Anctil vendredi dernier, afin de réclamer un troisième mandat à titre de mairesse.

Sur le thème Unis pour la continuité, l’équipe Anctil, composée de Gina L’Heureux, Guy Racine, Richard Foster et Mario Desbiens, accueille deux nouveaux candidats très en vue dans le milieu, Dolorès Simard et Luc Brisson, en remplacement de Yanick Bérubé et Johanne Gagnon.

Deux figures connues qui ont accepté l’invitation de la mairesse sortante, parce qu’ils ont le désir profond « de s’impliquer dans leur communauté, de passer à un autre niveau d’implication sociale afin de travailler de concert avec une équipe, qui depuis quelques années, a fait ses preuves pour l’amélioration de la Ville », a dit Dolorès Simard.

Parmi les engagements de l’équipe Anctil, on prévoit compléter l’aménagement de la 1re Avenue, contribuer à la réfection de la salle de spectacles, l’implantation de la salle de conditionnement physique, agir comme leader du développement de la Baie-Verte, poursuivre les efforts de réfection de Paul-Baie ainsi que les dossiers économiques en foresterie, pêcherie, carrières-sablières, mines et développement commercial.

« Toutes ces réalisations se déroulent en respectant un fardeau fiscal acceptable pour les contribuables et nous voulons rappeler que nous avons dégagé un surplus budgétaire de près de 1,5 M$ à réinvestir, sans augmentation de taxes au cours des deux derniers mandats », a dit Micheline Anctil.

Consciente que son administration ne fait pas l’unanimité notamment en lien avec « la crise des ressources humaines », Micheline Anctil affirme que la rigueur de gestion administrative tout en respectant la capacité de payer des citoyens, a été très appréciée de nombreux citoyens qui l’ont encouragée à poursuivre le travail amorcé au cours des derniers mandats.

Au moment d’aller sous presse, l’équipe Anctil était seule dans la course, bien que le candidat Luc Brisson ait confirmé en conférence de presse, avoir été approché afin de s’opposer à la mairesse sortante. « On m’a demandé d’être à la tête d’une équipe afin de confronter Madame Anctil et j’ai refusé parce que je crois qu’elle fait du bon travail ». a-t-il précisé.

 

Partager cet article