5 500 $ récoltés pour soutenir l’action collective

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 01 octobre 2017
Temps de lecture :
Le président de la SADC HCN Denis Boulianne, a annoncé une contribution de 1 000 $ de la SADC HCN afin de soutenir cette stratégie de développement initiée par la Chambre de commerce CFPL, le Golf Le Méandre et la Ville de Forestville. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Le président de la SADC HCN Denis Boulianne, a annoncé une contribution de 1 000 $ de la SADC HCN afin de soutenir cette stratégie de développement initiée par la Chambre de commerce CFPL, le Golf Le Méandre et la Ville de Forestville. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Le Tournoi de golf bénéfice repose en fait sur une démarche de soutien collectif initiée par le Golf Le Méandre, à la suite du tournage de scènes de la télésérie inspirée de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert à la Baie-Verte. C’est une somme de 5 500 $ qui a été récoltée au terme de l’exercice.

Ce déploiement est aussi l’initiative d’un comité organisateur dynamique et concerté composé de Mario Tremblay et Julie Tremblay de la Chambre de commerce CFPL, Gina Foster de la Ville de Forestville ainsi que Christian Tremblay et Jude Brousseau du Golf Le Méandre.

« C’est tout un succès compte-tenu du temps consacré à l’événement », disait Renato Marino, président du Méandre, organisme initiateur du projet.

Julie Tremblay de la Chambre de commerce, soulignait de son côté la contribution importante de ses membres. « Nous sommes particulièrement heureux de voir que les entrepreneurs d’ici sont capables de s’unir ensemble pour réaliser quelque chose comme ils l’ont fait aujourd’hui ».

De son côté, la mairesse de Forestville félicite cette initiative, qu’elle qualifie « d’alliance prometteuse dédiée à ce projet de mise en valeur et le conseil vous est grandement reconnaissant », a-t-elle dit dans le cadre de son allocution portant sur la stratégie locale visant à maximiser les retombées du tournage. Dans cette optique, la SADC HCN via son président Denis Boulianne, a versé une somme de 1 000 $ dans un fonds dédié à cette stratégie locale, suivi du député de René-Lévesque Martin Ouellet qui a contribué à la hauteur de 1 500 $.

L’héritage de MGM Sudios à Forestville

Bien qu’il soit hasardeux pour l’administration municipale de donner un chiffre exact des retombées du tournage à Forestville – « Nous n’irons pas demander aux entreprises privées combien elles ont fait d’argent grâce au tournage », dira la mairesse, elle estime au-delà du million de dollars les retombées directes et indirectes. « Seulement avec les investissements au niveau des installations à la Baie-Verte, c’est environ 500 000$ qu’ils ont laissé avec la construction d’un sentier piétonnier, d’un chemin double solidifié pour accéder aux plages, d’un stationnement supplémentaire sur les terrains de Boralex et de l’accès à l’électricité. « Nous allons clôturer le stationnement et l’aire de repos avec la permission de Boralex qui a été très collaboratrice d’ailleurs dans ce dossier, nous allons aussi installer des panneaux de signalisation », a dit Mme Anctil.

Plan global de développement

Pour la suite des choses, la mairesse fait appel à l’imagination et l’esprit d’entrepreneuriat de la population. « Pourquoi ne pas exploiter une marina? Construire des petits chalets? Offrir des excursions à l’île Laval? Mettre sur pied une école de kayak? Il y a une multitude de possibilités qui s’offrent à nous, toujours bien sûr en harmonisant le tout avec le secteur industriel du bas de la côte où se trouvent un quai industriel, une carrière, etc. Mais ce n’est pas à la Ville de faire ça, ce n’est pas notre mandat », a-t-elle mentionné, confirmant du même souffle que la rampe de mise à l’eau pour les embarcations sera refaite dès l’an prochain.

Néanmoins, la mairesse espère que ce fonds spécifique géré par la Ville en partenariat avec les acteurs du milieu, permettra à Forestville de faire sa marque dans l’avenir. « Nous avons relevé le défi avec brio, pourquoi pas récidiver ? », a-t-elle lancé, faisant référence à l’intérêt pour un membre de la production par l’expérimentation d’un séjour hivernal à Forestville.

 

Partager cet article