Sacré-Cœur met l’emphase sur l’avenir

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 18 octobre 2017
Temps de lecture :
Gilles Pineault du CPE Grain de Soleil a parlé avec émotion de ce projet d’agrandissement qui fait la fierté de la Municipalité et de ses citoyens. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Gilles Pineault du CPE Grain de Soleil a parlé avec émotion de ce projet d’agrandissement qui fait la fierté de la Municipalité et de ses citoyens. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Sacré-Cœur – C’est avec fierté que les employés, dirigeants et administratrices du CPE Grain de Soleil, ont initié avec quelques enfants, la première pelletée de terre qui confirme enfin l’agrandissement de l’établissement. Un projet ambitieux de longue haleine qui confirme l’esprit coopératif très présent dans la localité.

Le dénouement du projet d’agrandissement du CPE Grain de Soleil s’est concrétisé après quatre années de travail de concertation des différents intervenants. Bien que le processus fut parsemé d’embûches, le directeur général du CPE, Gilles Pineault, fut solidement secondé par Marjorie Deschênes de la Société de développement de Sacré-Cœur afin de réunir les 330 000 $ nécessaires pour mener à bien ce projet qui permettra à l’établissement de passer de 39 places à 52. « Les 13 places supplémentaires sont destinées aux poupons (5) et aux enfants présentant des besoins particuliers (8) », dit Gilles Pineault.

Besoins particuliers

« Dès maintenant, nous offrons des services avec des professionnels en orthophonie et en psychoéducation afin de soutenir des enfants avec des besoins particuliers, exprime la vice-présidente du conseil d’administration du CPE, Marilyn Manning. Ces services sont un geste fort pour l’avenir des enfants à Sacré-Cœur afin de les aider et les soutenir jusqu’à leur entrée à l’école ».

Un projet collectif

Sans l’engagement et la participation active du milieu industriel, municipal et des commerces de Sacré-Cœur, l’agrandissement n’aurait pu voir le jour selon Mme Manning. Bien que le ministère de la Famille ait contribué à la hauteur de 50% des coûts, il aura fallu l’apport financier de la MRC via le Fonds de développement des territoires (55 000 $), les industries de Sacré-Cœur, en l’occurence la Coopérative des travailleurs UNISACO, Boisaco, COFOR, Gesco, Investra, Ripco et Sacopan (40 000 $), les commerces locaux (5 000 $) et la Municipalité de Sacré-Cœur (10 000 $).

Marjorie Deschênes de la Société de développement de Sacré-Cœur, qui a accompagné M. Pineault et le conseil d’administration dans ce projet, a salué le travail soutenu de la présidente du conseil d’administration, Marie-Michèle Carré, absente lors de l’événement.

« Je remercie Monsieur Guy Deschênes, qui fut un véritable mentor pour moi et la Municipalité de Sacré-Cœur pour la collaboration notamment du chargé de projet, M. Lepage, qui fut de bon conseil », a dit Gilles Pineault. Invité à prendre la parole, Guy Deschênes a dit que le plus important dans un projet ce n’est pas l’argent, c’est d’y croire assez pour le porter malgré les embûches. « Ce n’est pas seulement un projet de développement économique cet agrandissement. C’est aussi un projet de développement social important qui permet à Sacré-Cœur d’offrir une infrastructure de grande qualité aux citoyens et aux nouvelles familles qui viendront s’y établir, attirés par la qualité de nos services et infrastructures ».

Construit en 2002 en collaboration avec la Municipalité et la Société de développement de Sacré-Cœur, le CPE Grain de Soleil offrait au départ 37 places. En 2005, deux places ce sont ajoutées. Avec cet agrandissement, il passe à 52 places dont 8 pour des enfants à besoins particuliers. Il offre 10 emplois à temps plein mais 2 à 3 emplois seront créés. L’entrée des nouveaux enfants aura lieu le 20 novembre tandis que les travaux d’agrandissement seront complétés vers la mi-novembre. Des places sont toujours disponibles pour les enfants de 2 ans et plus tandis que 30 poupons (nés ou à naître) sont inscrits pour les deux prochaines années.

 

Partager cet article