Tadoussac – Une dame de 81 ans est sauvagement agressée

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 01 novembre 2017
Temps de lecture :
Aline Bouchard habitait seule depuis le décès de son époux survenu il y a quelques années. Elle repose dans un état stable au centre hospitalier de Chicoutimi. Photo Facebook

Aline Bouchard habitait seule depuis le décès de son époux survenu il y a quelques années. Elle repose dans un état stable au centre hospitalier de Chicoutimi. Photo Facebook

Tadoussac – Le 24 octobre dernier, dame Aline Bouchard 81 ans, a été sauvagement battue dans sa résidence de la rue de la Coupe de l’Islet à Tadoussac. Elle repose dans un état stable au CIUSSS-Saguenay, souffrant d’une hémorragie cérébrale et de multiples fractures.

Sans nouvelles de la dame, des proches se sont présentés à sa résidence mardi dernier en soirée pour la retrouver gisant au sol, laissée pour morte, une couverture déposée sur elle.

Selon le sergent Jean Tremblay de la Sûreté du Québec, les enquêteurs ont suggéré au départ une invasion de domicile mais se sont ravisés et travaillent actuellement sur une introduction par effraction.

Le ou les individus auraient fracassé une fenêtre du sous-sol située à l’arrière de la résidence de l’octogénaire.

Monsieur Tremblay ajoute qu’il semble au préalable que les voleurs ont été surpris par Madame Bouchard, faisant référence à un vol qui a mal tourné.

Cependant, Jean Tremblay écarte tout lien entre cet événement et celui survenu à Sacré-Cœur le 31 mars dernier alors qu’un couple de personnes âgées a été séquestré. « Ce n’est pas du tout le même modus opérandi. À Sacré-Cœur, les individus masqués ont effectué une entrée dynamique de type home invasion » précise le responsable des communications de la Sûreté du Québec.

Vives inquiétudes parmi la population

L’agression d’une violence inouïe a suscité de vives réactions et semé l’inquiétude parmi la population.

Dans un communiqué émis le lendemain de cette barbare agression, la Municipalité de Tadoussac a condamné les gestes de violence perpétrés envers l’une de ses citoyennes, et a apporté son soutien moral à la famille éprouvée. La Municipalité s’est montrée rassurante envers la population en l’informant qu’elle mettait tout en œuvre, en collaboration avec la Sûreté du Québec, afin de garantir la sécurité de sa population.

En réaction à cette triste situation, la Municipalité invitait les personnes qui souhaitaient obtenir un soutien psychologique, à communiquer avec un intervenant au CISSS-Côte-Nord pavillon Les Escoumins.

En lien avec cet événement, la présidente du Club FADOQ de Tadoussac, Nicole Maltais, a instigué une rencontre d’information pour la population lundi dernier, dans le but de rassurer et d’informer les personnes inquiètes.

Étaient présents à cette rencontre, la Sûreté du Québec, deux intervenantes du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) et deux travailleuses sociales du CISSS-Côte-Nord pavillon Les Escoumins.

 

Partager cet article