Dose d’adulte administrée localement

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 17 janvier 2018
Temps de lecture :
C’est à la polyvalente des Rivières que l’auditoire s’est réuni pour entendre les intervenants de la Tournée Dose d’adulte. Photo Journal Haute-Côte-Nord

C’est à la polyvalente des Rivières que l’auditoire s’est réuni pour entendre les intervenants de la Tournée Dose d’adulte. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Forestville – Récipiendaire d’un concours national, le Centre d’éducation des adultes de la Haute-Côte-Nord a permis à sa clientèle ainsi qu’aux élèves de la polyvalente des Rivières de Forestville, d’assister à la conférence interactive Dose d’adulte, le 10 janvier dernier.

À l’instar de neuf autres établissements d’enseignement de la province, le Centre d’éducation des adultes de la Haute-Côte-Nord a permis à environ 100 personnes d’assister à cette conférence interactive en orientation plaçant le numérique à l’avant-plan. Le principe du discours est de présenter aux jeunes tous les outils qu’ils ont à leur disposition pour faire un choix éclairé lorsque viendra le temps de décider quelle direction ils prendront suite à leurs études. Les étudiants sur place ont d’abord eu droit à une allocution de Patrick Gallant, conducteur d’équipement minier chez ArcelorMittal Exploitation minière Canada, qui est venu parler de son métier. Il a informé les jeunes sur son parcours, mais surtout sur sa passion qu’est son métier. De plus, un gars de la télé très populaire auprès des jeunes a également préparé une vidéo que les étudiants ont adorée. En effet, Fred Bastien a réalisé une vidéo pour Academos dans laquelle il parle autant des difficultés rencontrées lors de son parcours autant de ses rêves.

La passion avant tout

Ensuite, une allocution du conférencier Martin St-Pierre a permis aux élèves de comprendre l’importance de faire un travail qui les passionne. Ce dernier a expliqué avoir quitté sa « job de rêve » pour devenir conférencier. Ses amis trouvaient idéal son travail dans le domaine du poker en ligne, cependant après sept ans, Martin s’est lassé de passer ses journées devant un ordinateur chez lui. Il a décidé de devenir conférencier, lui qui avait toujours rêvé de pourvoir parler aux gens. « Il y a trop de gens qui n’aiment pas ce qu’ils font. D’où l’important de faire ce qui te passionne dans la vie », déclare Martin. Finalement, Chloé Hamelin-Lalonde, conseillère chez Academos, a parlé de son entreprise et des possibilités infinies qu’elle offre. Unique au Québec, ce réseau social rassemble plus de 70 000 jeunes qui se posent des questions et une panoplie de professionnels de tous les domaines qui agissent à titre de mentors.

Des outils évolutifs

Partager cet article