Pont sur le Saguenay: le Bloc Québécois « n’est pas contre », mais…

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Pont sur le Saguenay: le Bloc Québécois « n’est pas contre », mais…
rpt

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois de passage à Baie-Saint-Paul dans Charlevoix, a été questionné sur la position de son parti par rapport à un éventuel pont sur la rivière Saguenay.

« C’est un cas assez particulier. On n’est pas contre le projet », a entamé le chef en point de presse, devant le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.

Par son champ d’actions possibles, le fédéral est cependant limité pour agir dans ce dossier, puisqu’il n’a pas de juridiction en matière d’infrastructures.

M.Blanchet soutient cependant que son parti est « pour » la réalisation du projet. « J’ai parlé aux gens là-bas (sur la Côte-Nord). Ils le veulent, leur pont. Je les invite à faire leurs représentations auprès du bon gouvernement pour prendre ces décisions-là. Le principe du désenclavement de la Côte-Nord, d’une circulation naturelle sur l’ensemble de la grande région au nord du fleuve Saint-Laurent, ne peut, à mon avis, n’être que salutaire », a-t-il expliqué.

Une présence bloquiste à Ottawa militerait pour renflouer les coffres du Québec à travers ce que perçoit le gouvernement du Canada. « Ce que l’on peut faire, en amont au fédéral, c’est de dire à ce palier que ce n’est pas de ces affaires. Prenez l’argent qui va aux infrastructures québécoises à travers ce que vous percevez en taxes et impôts et envoyez-le au gouvernement du Québec. Plus il y aura de l’argent dans les coffres du Québec, pour les réalisations en infrastructures, plus le projet a de chance de se réaliser », a-t-il conclu.

Un enjeu national?

Rappelons que pour Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est et maire de Saint-Siméon, le dossier du futur pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine est un enjeu à connotation nationale, qui a sa place dans la campagne électorale fédérale.

Le jeudi 26 septembre, lui et une une vingtaine de représentants de la Coalition Union 138, de la Société du pont sur le Saguenay, d’élus de la Côte-Nord et des communautés autochtones ont tenté de se faire entendre par le gouvernement provincial lors du congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des