Fudoshin Dojo accueillera le championnat provincial en 2020

Fudoshin Dojo accueillera le championnat provincial en 2020
Le fondateur du Fudoshin Dojo et instructeur ceinture noire, Nick Miller, en compagnie de Laurianne Chiasson de Forestville, qui s’est démarquée lors de l’Open de Sept-Îles du 23 novembre en remportant une médaille d’argent. Courtoisie

Fudoshin Dojo, organisme à but non lucratif offrant des cours de karaté aux Escoumins et à Forestville, sera l’hôte du championnat provincial de la Fédération internationale de karaté Shotokan (ISKF) le 11 avril 2020 aux Escoumins.

Il s’agit d’un événement d’envergure pour le dojo qui en est à sa cinquième année d’existence. « C’est un grand rassemblement qui réunit plus de 200 compétiteurs jeunes et adultes. En plus, la sélection de l’équipe qui représentera le Québec au championnat pancanadien à Halifax se fera lors de cette compétition », affirme Nick Miller, instructeur ceinture noire et fondateur du Fudoshin Dojo.

Les athlètes du Fudoshin Dojo ont démontré un talent prometteur cette année. « Il est étonnant de voir les jeunes performer lors des compétitions. Même après seulement une session, certains ont reçu des médailles dans leur catégorie. Nous sommes très fiers de nos élèves et de l’engouement de la population pour le karaté », indique M. Miller.

Ce n’est que depuis avril 2019 que le dojo escouminois fait partie du circuit de compétition ISKF qui réunit des compétiteurs de 10 pays. Selon Nick Miller, la fédération offre une bonne structure pour le développement des élèves. « De plus, notre formation est maintenant reconnue par le Programme national de certification des entraîneurs (PNEC) de Sports Québec », ajoute M. Miller.

Historique

Le Fudoshin Dojo a ouvert ses portes aux Escoumins en 2014 avec une vingtaine d’élèves. La demande se faisant de plus en plus forte pour Forestville, les instructeurs ont décidé d’y former un groupe à l’automne 2019. « Nous avons obtenu 30 inscriptions, ce qui est au-delà de nos attentes. Deux instructeurs y donnent un cours une fois par semaine depuis septembre », confirme Nick Miller. En ce qui concerne Les Escoumins, il y a maintenant 46 élèves qui suivent les cours de karaté.

Auparavant, M. Miller offrait des cours de karaté à Baie-Comeau. « Quand j’ai pris ma retraite, j’ai déménagé à Colombier et Pierre Chamberland m’a incité à démarrer un dojo aux Escoumins. J’étais plus ou moins certain, mais je voulais continuer de transmettre ma passion pour le karaté. Aujourd’hui, je suis plus qu’emballé de voir les talents se développer », dévoile l’instructeur.

Pour suivre les résultats du Fudoshin Dojo et en savoir plus sur les cours de karaté, toutes les informations sur la page Facebook Fudoshin Dojo junior.

Collaboration spéciale
Johannie Gaudreault

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des