Centre de santé : la réplique de Marc Fortin

Par Laurence Dupin 3:09 PM - 05 mars 2020
Temps de lecture :

Denis Miousse, président du conseil d’administration et Marc Fortin.

Marc Fortin, président directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), a présenté le bilan de son mandat jeudi puisqu’il part en retraite au 31 mars. L’occasion pour lui de répondre aux accusations du syndicat.

Le syndicat estimait en effet que la mise en demeure envoyée par le CISSS était une « tentative pour nous bâillonner pour nous empêcher de défendre les droits des membres et les représenter ».

Pour Marc Fortin, « nous n’avons pas pour politique de discuter de problèmes internes sur la place publique. Mais dans ce cas-ci, il s’agit de méthodes d’intimidation syndicale ayant pour but de bâillonner nos cadres et les empêcher de faire leur travail. Ils sont là pour intervenir si un employé n’effectue pas correctement sa tâche, fait une erreur ou à un comportement inadéquat. De telles méthodes datant des années 70 ne les empêcheront pas de travailler ! » Marc Fortin renchérit en précisant que si les travailleurs du CISSS sont des membres du syndicat ils sont aussi des employés : « nous devons pouvoir parler à nos employés mais pour le syndicat cela ne peut se faire qu’en lui demandant son autorisation ».

Il précise « nous aimerions travailler dans une belle harmonie, une bonne ambiance mais, pour cela, il faut accepter de s’asseoir autour d’une même table, la direction, les employés et les syndicats ».

Partager cet article