(Mise à jour) PAB : une cible de deux cohortes, mais à Forestville

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
(Mise à jour) PAB : une cible de deux cohortes, mais à Forestville
Pour le moment, la Commission scolaire de l'Estuaire a l'autorisation de démarrer une première cohorte de 22 étudiants au centre de formation de Forestville. Photo courtoisie

Les choses évoluent à la vitesse de l’éclair dans le dossier de la formation de préposés aux bénéficiaires (PAB) en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). L’objectif est maintenant de lancer deux cohortes, pour un total 33 étudiants, dès le lundi 15 juin au centre de formation professionnelle de l’Estuaire à Forestville.

C’est ce qu’a confirmé la chef de la dotation et responsable du dossier au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Sandra Morin, mercredi. Elle a cependant précisé que la disponibilité des enseignants devait être assurée avant de confirmer la présence des deux groupes.

Pas plus tard qu’hier, la Commission scolaire de l’Estuaire envisageait la création de deux cohortes, mais l’une à Forestville et, quelques semaines plus tard, une autre à Baie-Comeau.

La cible de 33 étudiants correspond aux besoins pour combler les 22 postes de PAB vacants dans la Manicouagan et les 11 disponibles en Haute-Côte-Nord, a précisé Mme Morin.

Dossiers de candidature

La Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) a reçu 81 candidatures pour la formation, dont 65 conformes au niveau des préalables scolaires, principalement d’avoir terminé sa troisième année du secondaire. Les noms des personnes intéressées ont ensuite été transmis au CISSS pour les autres étapes de sélection, notamment l’évaluation de l’intérêt et la vérification des antécédents criminels.

Québec a consenti 72 bourses d’études de 9 210 $ à la Côte-Nord en vue de cette formation, pour laquelle les étudiants seront rémunérés à 21 $ de l’heure. Ils devront s’engager à travailler en CHSLD à temps plein pendant un an après l’obtention de leur diplôme.

Les 72 bourses reçues correspondent aux besoins de préposés dans la région. Selon Mme Morin, tout sera fait pour qu’elles trouvent preneurs, mais en même temps, le CISSS n’acceptera n’importe qui. « On veut des gens engagés, on veut des bons employés », souligne-t-elle.

Les entrevues s’effectuent par la plateforme ZOOM. « On fait tout le processus comme si on embauchait la personne, mais on ne l’embauche pas, on l’envoie sur les bancs de l’école », poursuit la responsable. L’embauche sera officialisée à l’obtention du diplôme.

En incluant le secteur est de la Côte-Nord, le CISSS a reçu 129 dossiers de candidature conformes. Par contre, mercredi après-midi, une quarantaine de curriculum vitae restaient encore à lui être acheminés, malgré trois relances effectuées auprès des retardataires.

Le contenu

Fait à noter, mardi, la CSE n’avait toujours pas reçu le contenu de la nouvelle formation de 375 heures qui mènera à une attestation d’études professionnelles.

Elle sait toutefois qu’il s’agira d’une adaptation du programme Assistance à la personne en établissement de santé et à domicile, qui se donne sur 870 heures.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires