COVID-19 : le CISSS et la Santé publique de la Côte-Nord intensifieront leur stratégie de dépistage

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
COVID-19 : le CISSS et la Santé publique de la Côte-Nord intensifieront leur stratégie de dépistage
Le pdg par intérim du CISSS de la Côte-Nord, Claude Lévesque, et le Dr Richard Fachehoun, médecin-conseil en santé publique.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) et la Santé publique de la Côte-Nord comptent renforcer leur stratégie de dépistage à la COVID-19. Les milieux à risque seront davantage ciblés. Quant aux personnes asymptomatiques, elles sont invitées à passer le test si elles ont des doutes sur leur état de santé.

Parmi les milieux ciblés, il y a notamment les poissonneries et les mines. Le Dr Fachehoun, médecin-conseil en santé publique, a également parlé des employés d’épiceries et de bars qui pourraient demander le test de dépistage.

Les personnes qui ont à subir une chirurgie dans un centre de santé seront aussi dépistées. Le CISSS Côte-Nord penche également pour offrir de passer le test aux personnes qui se présenteront à l’urgence pour des raisons de santé autres que les symptômes liés à la COVID-19.

Le Dr Richard Fachehoun fait appel encore une fois à la responsabilité des citoyens à respecter les différentes consignes en place même s’ils veulent profiter du beau temps. Il recommande fortement le port du couvre-visage dans les lieux fermés.

De son côté, le nouveau PDG par intérim du CISSS Côte-Nord, Claude Lévesque, a souligné que son équipe regarde pour voir comment elle peut être proactive. Il a indiqué que le port du masque était obligatoire pour le personnel de la santé et que les employés dans les CHSLD sont testés chaque mois.

« On se tourne vers le public pour nous aider. La Côte-Nord ne sera pas épargnée par la phase 2. Il faut rester en vigie et en collaboration avec la Santé publique. Aidez-nous à vaincre quelque chose qui nous inquiète », a-t-il mentionné.

Cas en Minganie

Comme c’est la coutume depuis le début de la pandémie, peu d’informations ont été divulguées par le CISSS sur le nouveau cas positif confirmé dans la MRC de Minganie, une personne asymptomatique. Les personnes qui ont été en contact avec elle ont été identifiées et l’enquête suit en cours. Dr Richard Fachehoun a indiqué que les risques de transmission étaient faibles.

Près de 6 300 tests

Depuis le début de la pandémie, un peu plus de 6 250 tests de dépistage à la COVID-19 ont été réalisés sur la Côte-Nord. « Le nombre de tests est relié au nombre de cas et au début on testait les personnes symptomatiques », a précisé Dr Fachehoun, qui a indiqué que présentement le risque de contamination communautaire était faible au Québec, mais que « ça ne veut pas dire que le virus ne circule pas ».

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des