Oui au party de Noël, mais pas au jour de l’An

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Oui au party de Noël, mais pas au jour de l’An
Le premier ministre François Legault annonce « un contrat moral » pour les Fêtes.

C’est en proposant un contrat moral que le premier ministre François Legault a commencé sa conférence de presse jeudi. Il invite la population québécoise à respecter un confinement d’une semaine avant et après le 24, 25, 26 et 27 décembre. Toutefois, pas de party pour le jour de l’An et une période d’école à distance pour les élèves du secondaire.

« Aujourd’hui, on propose un contrat moral aux Québécois pour le temps des Fêtes », explique le premier ministre d’entrée de jeu. « On demande de tout faire pour éviter les contacts la semaine avant et la semaine après les Fêtes. »

Du 24 au 27 décembre, il sera donc permis de se réunir avec un maximum de dix personnes. Chaque jour, il sera possible de rencontrer dix personnes différentes.

Le premier ministre admet qu’il demande de gros efforts à population pendant le temps des Fêtes. Pour ce faire, il demande la collaboration des employeurs et demande à ses derniers d’offrir l’option du télétravail lorsque c’est possible.

Les écoles devront offrir les cours à distance à partir du 17 et 18 décembre, puis le 21 au 22 décembre. Il en va de même pour les écoles spécialisées. Les écoles primaires ne verront pas leurs calendriers modifiés. Cependant, les écoles secondaires devront prolonger les congés jusqu’au 11 janvier.

Lors de la période du 17 au 22 décembre, les services de garde seront offerts pour les travailleurs et travailleuses des services essentiels qui pourront y envoyer leurs enfants.

Le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, précise que malgré le confinement, « s’il y a apparition de symptômes, les individus devront oublier les rassemblements ».

« On doit respecter les choix des individus de vouloir se rassembler ou non », précise le premier ministre. Pour le jour de l’an, « on écoute la santé publique », ajoute-t-il. Il ne doit pas y avoir de rassemblement durant cette période.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, confirme l’arrivée d’une plateforme en ligne qui devrait grandement faciliter la capacité de testage.

De son côté, M. Legault confirme que le Québec sera prêt à vacciner la population lorsque les doses seront disponibles.

Jusqu’au 11 janvier, les salles d’entraînement, les restaurants et les salles de spectacles resteront fermés. Cependant, les mesures d’aides seront prolongées.

Il est encore possible que la situation dégénère, que le contrat soit brisé. Le premier ministre répète donc l’importance de respecter les mesures exigées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires