COVID-19 : « La situation reste préoccupante» – Dr Richard Fachehoun

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
COVID-19 : « La situation reste préoccupante» – Dr Richard Fachehoun

Le Dr Richard Fachehoun de la Santé publique et le président-directeur général par intérim du CISSS Côte-Nord, Claude Lévesque, ont de nouveau martelé leur message de respect des consignes sanitaires lors de leur point de presse du lundi 30 novembre.

Depuis le début du mois de novembre, 38 nouveaux cas de COVID-19 ont été détectés, dont 22 dans la MRC de Manicouagan et 12 dans la MRC Sept-Rivières.

Le Dr Fachehoun est notamment préoccupé par l’arrivée du temps des fêtes. Il indique que cette période est plus propice à des rassemblements ce qui augmente le risque de transmission. Il affirme « Au début du mois de janvier, on risque d’avoir une augmentation du nombre de cas. Il est donc important pour l’instant de réduire nos contacts pour stabiliser la situation ». Il invite d’ailleurs les Nord-Côtiers à passer le temps des fêtes dans la région.

CHSLD de Sept-Îles

L’autre sujet qui a retenu l’attention lors du point de presse fut la situation au CHSLD de Sept-Îles. Rappelons que dimanche, le CISSS annonçait une éclosion de COVID-19 de moins de cinq cas parmi les travailleurs.

Le CISSS affirme surveiller la situation de très près et avoir mis en place toutes les mesures nécessaires. Ainsi, tous les travailleurs et résidents ont subi un test de dépistage. Les familles des résidents ont été contactées. Une désinfection des lieux communs a été faite. De plus, de la sensibilisation est faite auprès des travailleurs de la résidence. Pour l’instant, il y a des restrictions pour les visites, mais il est possible pour les proches aidants de s’y rendre. « Nous sommes mobilisés pour protéger les usagers et le personnel», affirme Dr Richard Fachehoun.

L’enquête épidémiologique concernant l’éclosion au CHSLD de Sept-Îles se poursuit.

Questionné sur le fait d’employer des travailleurs provenant d’autres régions, le CISSS explique qu’il faut recourir à ces travailleurs pour pouvoir garantir l’accès aux services des usagers. Il assure du même coup avoir mis en place les mesures nécessaires pour tester les employés et ainsi protéger les usagers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires