Les pharmaciens pourront vacciner les gens contre la COVID-19

Par Lisianne Tremblay 1:43 PM - 02 mars 2021
Temps de lecture :

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a confirmé qu’il sera possible d’obtenir un vaccin contre la COVID-19 en pharmacie.

« Cette offre est complémentaire à notre offre donc l’ordre de priorités est la même, précise M. Dubé en point de presse. Tel que prévu, on commence par la grande région de Montréal (pour les personnes âgées de 85 ans et plus) . La vaccination commence le 15 mars dans les pharmacies de Montréal. Elle sera étendue aux autres régions par la suite. C’est une première historique que nous pouvons réaliser grâce à une entente conclue le printemps dernier par l’ex-ministre de la santé Danielle McCann. Il y a plus de 1400 pharmaciens-propriétaires qui vont venir nous donner un coup de main. »

Le ministre de la Santé est revenu sur le passeport vaccinal, qui a suscité de nombreuses réactions. « C’est seulement une opération numérique du système qui existe déjà, ajoute-t-il. On ne parle pas d’intrusion dans la vie des gens. On a déjà remis une preuve aux personnes qui prennent l’avion et on le fera de façon digitale. »

Pour la situation épidémiologique, on voit une amélioration, mais il faut rester prudents. « Bien qu’on ait l’impression d’avoir atteint un plateau, nous avons présentement deux courbes au Québec : celle de l’ancienne souche qui descend et celle du variant britannique qui augmente, poursuit M. Dubé. J’invite donc l’ensemble des Québécois à redoubler de vigilance et à ne surtout pas penser que la bataille est gagnée. Nous avons besoin d’une journée supplémentaire pour annoncer les mesures qui seront en vigueur à partir du 8 mars. »

Le directeur national de la Santé publique Dr Horacio Arruda considère que c’est une bonne nouvelle pour l’autorisation du vaccin D’AstraZeneca, qui est un vaccin sécuritaire. « Pour son usage, nous attendons une recommandation du comité sur l’immunisation du Québec, qui est attendue dans les prochains jours. Il pourra nous dire dans quelle sous-population, il peut être utilisé. Dans le contexte de pénurie de vaccins, cela nous permettra d’augmenter le nombre de personnes vaccinées et éviter une troisième vague. »

Partager cet article