Près de 200 employés du réseau de la santé en isolement sur la Côte-Nord

Par Vincent Rioux-Berrouard 2:12 PM - 06 janvier 2022
Temps de lecture :

Dr Richard Fachehoun, directeur de santé publique, M. Sébastien Gaudreault, directeur des soins infirmiers et Dr Jean-François Labelle, directeur des services professionnels et de l’enseignement universitaire.

Au moment où les nouveaux cas de COVID-19 sur la Côte-Nord fracassent la barre des 100 cas quotidiennement, les autorités du CISSS de la Côte-Nord affirment que la situation est sous contrôle au niveau des soins de santé.

Le Dr Jean-François Labelle, directeur des services professionnels et de l’enseignement universitaire pour le CISSS de la Côte-Nord, a confirmé que pour l’instant il n’y avait pas de délestage dans la région.

« On opère encore ce qu’on est en mesure d’opérer, c’est-à-dire les cancers, les urgences et les cas lourds », affirme le Dr Labelle.

Par contre, le CISSS de la Côte-Nord reconnaît que la situation reste fragile au niveau de la main-d’œuvre.

Actuellement, sur les 4 000 employés du CISSS de la Côte-Nord, il y en a 189 qui sont en isolement en raison de la COVID-19.

Hospitalisations

Sur la Côte-Nord, il y a présentement six personnes ayant la COVID-19 qui sont hospitalisées. Cinq à Baie-Comeau et une à Sept-Îles. Il y en a deux qui sont hospitalisés en raison de la COVID-19 comme raison principale et quatre qui sont dues à d’autres raisons.

Sébastien Gaudreault, directeur des soins infirmiers, explique que toutes les personnes qui sont hospitalisées sont testées pour la COVID-19. Ainsi, une personne peut se retrouver dans le bilan de la COVID-19 même si elle est hospitalisée pour d’autres raisons.

Par contre, cela demande la mise en place de nouvelles mesures pour s’assurer que le patient ne contamine pas les autres patients ou le personnel.

« Cela surcharge grandement le système. Ça nous oblige à mettre beaucoup de mesures de prévention pour éviter les éclosions », indique le Dr Labelle.

Pour ce qui est du nombre de lits disponibles pour la COVID-19 qui est de six sur la Côte-Nord, M. Labelle explique qu’en raison du variant Omicron, le CISSS travaille actuellement à augmenter ce nombre.

Partager cet article