Marie-Eve Bouchard utilise son leadership à bon escient

Par Shirley Kennedy 11:00 AM - 09 mars 2022
Temps de lecture :

Chez les Bouchard-Gagnon il arrive que toute la famille participe aux entraînements de maman. Ici Marie-Eve avec son fils Jacob. Photo : Courtoisie

Depuis le 1er mars, Marie-Ève Bouchard et dix-sept femmes dispersées sur le territoire de la Haute-Côte-Nord ont décidé d’appuyer sur « play » dans une démarche de remise en forme. Un effet « boule de neige », qui a su démontrer à l’instigatrice du mouvement que l’encouragement collectif vient combler une besoin après deux années de restrictions sanitaires.

C’est avec la pandémie que Marie-Ève s’est remise en question sur son bien-être physique et mental. « Je suis une fille qui s’entraîne en groupe et je devais me trouver une alternative pour prendre soin de moi », explique-t-elle.

À la recherche d’une plateforme répondant à ses attentes, elle a jeté son dévolu sur Beachbody, une application américaine qui offre une pléiade de programmes d’entraînements cardio-vasculaires et de musculation en passant par le yoga et autres formes de supports liés au bien-être.

« Je voulais quelque chose qui me permette de poursuivre mes activités extérieures tout en m’entraînant avec peu d’accessoires dans mon sous-sol » ajoute celle qui a toujours bougé, initiée par une maman très active.

Pour Marie-Ève, c’est une révélation : aucune contrainte d’horaire, l’offre est diversifiée et surtout, ce sont des coachs certifiés qui montent les programmes.

« Moi je ne me considère pas comme un coach mais plutôt comme une coach de motivation. Je me suis rendue compte que les gens qui lisaient mes publications sur Facebook m’en parlaient par la suite et me disaient : tu nous motive, tu es inspirante, tu nous « crinque ». Je me suis dit : pourquoi ne pas partager avec d’autres. Si je contribue à inciter seulement une autre personne à peser sur play, j’aurai atteint mon but ».

Mamu Osez, Ensemble

C’est alors qu’elle créé le groupe Mamu Osez, Ensemble, Mamu signifie ensemble en langue innue, puisque Marie-Eve est membre de la Première Nation des Innus Essipit. Rapidement, 17 femmes sont embarquées dans l’aventure et se motivent entre elles avec photos et encouragements via les réseaux sociaux.

« Dans un proche avenir, j’aimerais en contaminer d’autres, confie Marie-Ève. Je souhaite que le bouche à oreille fasse que plein de mamans à la maison, de papas et même des familles se remettent à bouger. Que des gens de tous les âges osent se mettre en action. Je veux les inspirer à changer leur idée préconçue, leur « mindset », les inspirer à prendre soin d’eux et d’elles ».

La fierté d’avoir commencé, le sentiment de bouger à son rythme, un pas à la fois, voilà ce à quoi aspire cette maman active de 37 ans, pour tous ceux et celles qui agrandiront son réseau d’entraînement et de motivation.

ll y a l’aspect produits alimentaires et d’entraînement de Beachbody, mais ce n’est pas prioritaire pour Marie-Ève. « Ce sont quand même de bons produits mais ce n’est pas nécessaire d’en prendre. On peut bouger et s’inscrire quand même à Mamu Osez, Ensemble, tout le monde est accepté », conclut-elle.

Partager cet article