La Haute-Côte-Nord fait part de ses enjeux au nouveau député caquiste

Par Johannie Gaudreault 9:00 AM - 11 octobre 2022
Temps de lecture :

La préfète de la MRC de La Haute-Côte-Nord, Micheline Anctil, a déjà discuté des enjeux de la Haute-Côte-Nord avec Yves Montigny. Photo : Archives

Le nouveau député de René-Lévesque, Yves Montigny, aura du pain sur la planche durant les quatre prochaines années. Les élus et organismes de la Haute-Côte-Nord ont beaucoup d’attentes alors qu’ils sont désormais représentés par un député au pouvoir.

La préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord, Micheline Anctil, se dit satisfaite des résultats de l’élection provinciale du 3 octobre. Ayant déjà travaillé certains dossiers aux côtés du nouveau député et ancien maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, l’élue a confiance qu’il mènera les priorités de la Haute-Côte-Nord à bon port.

« M. Montigny est quelqu’un d’engagé. Quand il prend un dossier, il travaille fort pour l’amener où il veut. C’est certain que nous travaillerons étroitement avec lui pour faire avancer les enjeux de la Haute-Côte-Nord », affirme Mme Anctil.

En termes de priorités pour le territoire, la préfète cible notamment la construction d’un pont sur la rivière Saguenay, la liaison maritime entre Rimouski et Forestville, l’industrie forestière, l’énergie éolienne ainsi que la diversification économique.

« Il est au courant de nos enjeux. Je lui en ai parlé lorsqu’il est venu nous visiter pendant sa campagne électorale. Ce sera facile de travailler avec lui », divulgue Micheline Anctil qui n’a pas été surprise par la vague caquiste qui s’est emparée de la Côte-Nord.

« Les citoyens ont démontré qu’ils voulaient être au pouvoir. Yves Montigny et la CAQ ont donc quatre ans pour nous prouver qu’on a bien fait de leur faire confiance pour faire avancer la région », de faire savoir la mairesse de Forestville.

Chambre de commerce

De son côté, la présidente de la Chambre de commerce de la Haute-Côte-Nord, Stéphanie Gagnon a déjà communiqué avec le nouveau député pour le féliciter et lui proposer une rencontre stratégique. « Cette rencontre est dans le but d’échanger sur les enjeux des entreprises de la Haute-Côte-Nord ainsi que sur les ressources que nous pouvons rassembler pour nos membres », précise-t-elle.

La représentante des entrepreneurs du territoire a d’ailleurs invité les entreprises à partager leurs besoins et défis. « Nous savons qu’ils sont souvent sollicités à ce sujet, mais nous savons aussi que d’être à la fine pointe des informations concernant la situation nous permettra d’avoir un impact optimisé », déclare Mme Gagnon.

Selon cette dernière, il est évident que le pont sur le Saguenay sera en tête de liste des sujets à aborder, « mais il y a aussi des interventions de soutien et de croissance pour les entreprises à planifier tout comme l’accessibilité à des programmes ou à des projets ».

« La Haute-Côte-Nord ne fait pas exception et souffre également de la pénurie de main-d’œuvre. Le bilan démographique demeure l’un des sujets qui sont des plus préoccupants pour la région », conclut la présidente.

Coalition Union 138

Le porte-parole de la Coalition Union 138, Guillaume Tremblay, affirme vouloir travailler de concert avec les deux députés de la Côte-Nord pour faire avancer le dossier du pont sur le Saguenay. « On a bien vu que le projet fait l’unanimité partout dans la région », commente-t-il.

Des rencontres seront organisées prochainement avec les députés. La Coalition n’entend pas lâcher le morceau et continuera ses actions de visibilité. « On sollicitera la population, mais on pourra en dire plus prochainement », divulgue le porte-parole qui souhaite que le projet du pont soit au cœur des discussions au gouvernement, dans la même mesure que le 3e lien Québec-Lévis.

Guillaume Tremblay dresse un bilan positif de la campagne électorale affirmant que « l’ensemble des candidats a été sollicité et ils ont tous compris l’enjeu ».

« On va voir avec le temps si le fait d’avoir élu des députés au pouvoir fera la différence pour l’avancement du dossier », mentionne-t-il en précisant que la Coalition Union 138 a toujours eu une bonne collaboration des députés, peu importe la couleur de leur parti.

Partager cet article