Des quotes-parts en forte hausse pour les municipalités de la Haute-Côte-Nord

Par Johannie Gaudreault 7:00 AM - 25 novembre 2022
Temps de lecture :

Le conseil des maires a adopté les prévisions budgétaires 2023 de la MRC de La Haute-Côte-Nord. Photo : Capture d’écran

Les huit municipalités de la Haute-Côte-Nord et la communauté innue d’Essipit devront mettre la main dans leurs poches cette année. Les quotes-parts versées à la MRC de La Haute-Côte-Nord connaissent une hausse de 41 %, soit 777 742 $ de plus que l’an dernier.

Les prévisions budgétaires 2023, adoptées par le conseil des maires le 23 novembre, présentent un budget de 15 165 902 $, en augmentation de 3,5 M$, marqué par le contexte économique inflationniste. C’est particulièrement la hausse des coûts de la gestion des matières résiduelles et la diminution des revenus de la MRC qui obligent à solliciter davantage les municipalités.

À lui seul, le Service technique et environnement demande des quotes-parts de 2 519 594 $, une hausse de 722 257 $. De plus, une partie des montants remis par les municipalités (165 903 $) est accordée à l’administration générale, ce qui est nouveau cette année.  

Notons que la majorité des contrats de collecte, de transport et de traitement ont subi des clauses d’ajustement des prix en fonction des prix du diesel et du taux d’inflation, ce qui ajoute une pression financière supplémentaire à la MRC.

Les redevances à l’enfouissement sont également en forte hausse passant de 24,32 $ en 2022 à 30 $ la tonne dès 2023, s’ajoutant ainsi au prix de base exigé par l’exploitant du site d’enfouissement. Les dépenses totales augmenteront de 505 000 $ pour se chiffrer à 3,6 M$ en 2023.

De plus, la fin de l’utilisation des surplus accumulés comme source de revenus explique à elle seule près de 20 % de la hausse des tarifs en 2023.

Un budget à la hausse

Quant à l’ajout de 3,5 M$ au budget annuel, la MRC l’explique entre autres par un montant supplémentaire de 2,9 M$ en transferts gouvernementaux. Le département du développement économique voit son budget augmenter de 4,8 M$, atteignant 7 429 085 $ en 2023.

Responsable aussi de la gestion du Territoire non organisé (TNO) Lac-au-Brochet, le conseil des maires a adopté des prévisions budgétaires totalisant une somme de 752 219 $, une minime hausse de 26 898 $. Le taux de taxation du TNO passe de 0,7162 $ à 0,8132 $ du 100 $ d’évaluation.

Partager cet article