Forestville limite la hausse de taxes à 2 %

Par Johannie Gaudreault 7:00 AM - 19 Décembre 2023
Temps de lecture :

Le conseil municipal de Forestville, accompagné de la directrice générale, Dominique Tremblay. Absente sur la photo : Gina L’Heureux

Le conseil municipal de Forestville a fait le choix d’un budget « rigoureux » pour limiter la hausse des taux de taxation à 2 % pour la prochaine année.

En séance ordinaire le 12 décembre, les élus ont adopté le règlement relatif à l’imposition des taxes foncières et des tarifs de compensation pour les services municipaux.

Les propriétaires de résidence débourseront donc 1,72 $ du 100 $ d’évaluation en 2024, une hausse de 2 % qui équivaut à 0,03 ¢ de plus par tranche de 100 $ d’évaluation. Pour les résidences de 99 971 $ (valeur moyenne en 2024), il s’agit d’une augmentation annuelle de 30 $.

« Comme municipalité, on est touchée aussi par l’inflation, mais on a réussi à augmenter à un pourcentage inférieur à celui du coût de la vie. Si on regarde au 30 septembre, l’IPC (indice des prix à la consommation) du Québec était fixé à 5,08 %. Avec 2 %, on est très en bas de l’IPC. C’est raisonnable », fait savoir la mairesse Micheline Anctil.

Pour arriver à ce résultat, l’équipe municipale est invitée à suivre le budget de manière rigoureuse. « Chacun des directeurs est responsable de son budget et de ses dépenses. Il ne peut pas faire une dépense qui n’a pas été budgétée à moins d’une autorisation spéciale », précise Mme Anctil. 

Services municipaux

En ce qui concerne les services municipaux, les coûts demeurent inchangés à l’exception de la collecte des matières résiduelles.

Pour l’aqueduc et l’égout, les citoyens devront payer respectivement 112 $ et 80 $, comme l’année dernière.

Du côté des matières résiduelles, les nouveaux contrats de collecte et de transport ayant été accordés par la MRC sont plus coûteux. Selon Mme Anctil, la Ville de Forestville doit contribuer davantage, soit 72 000 $ supplémentaires en 2024.

Les propriétaires résidentiels devront donc débourser 11 $ de plus l’an prochain, ce qui mène la contribution à 252 $. « Pour ce qui est du secteur commercial, c’est producteur-payeur. Donc, les montants sont différents pour tous les commerces », précise la mairesse.

Un budget de 9,4 M$

C’est un budget équilibré de 9,4 M$ qu’a présenté la Ville de Forestville aux citoyens le 18 décembre en assemblée extraordinaire. En hausse de près d’un million de dollars comparativement à l’an dernier, le budget prévoit notamment 1,1 M$ en subventions et le remboursement de 1,4 M$ au service de la dette. 

« On commence à rembourser nos dettes pour les projets du quai et de l’aéroport. Les subventions commencent à rentrer et on commence à payer. C’est ça qui fait que ça gonfle le budget comparé à l’année passée. L’augmentation est due aux projets que l’on voit dans les revenus et qu’on commence à rembourser », explique la mairesse. 

Afin d’équilibrer ses prévisions budgétaires, l’instance municipale puise 313 463 $ dans ses surplus accumulés, un bas de laine fort important pour la Ville.

« Le surplus, il est précieux de le conserver. Si le gouvernement sort des programmes de subvention, il faut que la Ville mette 20 %, dans la plupart des cas. Ce 20 %, on ne peut pas le mettre au budget. Si on décide d’aller de l’avant, pour aller chercher 80 %, on va aller dans notre surplus accumulé. C’est important, ça nous permet d’aller chercher de l’argent », plaide l’élue forestvilloise. 

Du côté des investissements à venir en immobilisations, les élus prévoient 5,2 M$ en 2024, 2,6 M$ en 2025 et 6,6 M$ en 2026. Trois projets majeurs sont au programme, soit la nouvelle rue pour un développement résidentiel, la réfection des conduites souterraines entre la 8e Avenue et la 4e rue ainsi que la protection de la source d’eau potable. 

Partager cet article