Traverse Tadoussac – Baie-Sainte-Catherine : les nouveaux navires sont maintenant espérés pour l’été

Par 12:00 AM - 03 février 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Pendant que les défaillances sur le F.-A.-Gauthier font la manchette du côté de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, la construction des futurs navires-jumeaux de la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine achève au Chantier maritime Davie, à Lévis. Leur mise en service est maintenant prévue pour l’été 2016.

Cette nouvelle cible, insiste Maryse Brodeur, directrice principale des communications et du marketing à la Société des traversiers du Québec, est fixée à la suite des plus récentes informations transmises par le fabricant.

Pour plus de détails concernant les travaux en cours, Mme Brodeur a suggéré de communiquer directement avec l’entreprise. Or, malgré quelques tentatives à cet effet, le journal n’avait reçu aucun retour au moment d’aller sous presse.

Depuis l’obtention par Davie du contrat de construction de deux nouveaux navires pour traverser la rivière Saguenay, l’échéancier a connu bien des retards. Au départ, la livraison du Armand-Imbeau II était prévue pour l’automne 2013 et celle du Jos-Deschênes II au printemps 2014. Ensuite, les dates ont été repoussées en mars et en juillet 2014, puis plus tard à l’automne 2015 et au début de 2016.

En octobre dernier, la période du printemps 2016 a été avancée. Or, c’est maintenant l’été qui est ciblé.

Rappelons que le coût de construction des deux nouveaux navires se situe à 125 M$. Ils seront propulsés au gaz naturel liquéfié, tout comme le F.-A.-Gauthier, quoique, dans son cas, le système n’est pas à point pour le moment.

Partager cet article