Chasse : Jason Tremblay-Morneau réalise son grand chelem

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 11 février 2016
Temps de lecture :

Les Escoumins – À seulement 28 ans, Jason Tremblay-Morneau des Escoumins, n’en est pas à ses premiers exploits. Il en a fait du chemin depuis sa sortie du Centre de formation professionnelle du Fjord de La Baie en 2005 où il a suivi son cours de guide. Passionné et doté d’un sang-froid hors du commun, il y a fort à parier que le jeune homme n’a pas fini de faire parler de lui.

En 2015, Jason a atteint son objectif. Il a récolté un ours, un orignal, un chevreuil et un caribou à l’arc traditionnel, tous d’une seule flèche! Un exploit qui sera difficile à égaler. «  Le grand chelem à l’arc traditionnel a déjà été réalisé au Québec, précise-t-il, mais les bêtes récoltées n’étaient pas matures et ce n’était pas filmé ». Les trophées de Jason, sont assez impressionnants : des mâles matures et imposants.

Une bonne frousse

Le 23 mai 2015, Jason a rendez-vous avec ses anciens professeurs du Centre de formation professionnelle du Fjord. Là-bas, un site préparé et appâté selon les règles de l’art attend l’élève prodigue.  Accompagné de sa copine Émilie Lavoie qui tient la caméra, Jason attend patiemment que l’ours gourmand, attiré par les gâteaux qui se trouvent à l’intérieur du baril, se manifeste. Mais l’animal de 210 lb semble plus attiré par la caméraman (Émilie) que les p’tits gâteaux Vachon. « L’ours a fait un bout vers le stand mais il est redescendu, parti à la course et est ressorti au baril à 8 pieds de moi ». Une chasse facile, selon Jason, malgré la bonne frousse de sa copine. En 20 minutes, c’était réglé et la première étape du grand chelem de Jason était chose du passé.

Rendez-vous à la zec Nordique

Le matin de l’ouverture de la saison de chasse, c’est sur le magnifique territoire de la zec Nordique aux Escoumins que Jason a prévu récolter son orignal. Un territoire qu’il connaît bien. « J’avais une petite idée de l’endroit où aller. J’ai « callé ». Il était sur la montagne, hésitant. Je me suis déplacé, j’ai cassé des branches, puis il est passé à 8 pieds de moi. Ce n’était pas évident avec l’arc, le panache et la caméra. Ça pris 10-15 minutes et il est ressorti. Je l’ai eu à 15 mètres, un beau buck de 40 pouces ».

Une chasse fine

Le troisième trophée récolté par Jason, a demandé un peu plus de travail et de patience. « Pour attirer le chevreuil, j’ai dispersé des pommes et du maïs. J’ai appâté pendant trois jours. La première journée, ça faisait deux heures que j’étais dans le stand lorsque j’en ai vu trois arriver ». Jason choisira finalement le 3e chevreuil, un 8 pointes, récolté à 20 pieds.

La plus difficile

La récolte du caribou, dernier trophée pour l’accomplissement du défi, a donné plus de fil à retordre à Jason. À la Pourvoirie Mirage à Radisson, Jason a dû s’armer de patience pour finalement récolter, après 5 journées de chasse, un beau panache à 20 mètres. « C’est vraiment le caribou qui m’a fait le plus tripper, et ça parait dans le film, l’émotion est là ».

Tournée de films Chasse et Pêche 2016

Les exploits de Jason seront présentés à RDS l’an prochain. D’ici là, les fanatiques et amateurs de chasse auront l’opportunité de voir les tournages du grand chelem lors de la Tournée de films Chasse et Pêche 2016. Amorcée à Montréal le 9 janvier, la Tournée démarre sur les chapeaux de roues. « Tout le monde s’est levé debout pour applaudir, les gens ont vraiment aimé ». Avec les organisateurs de la Tournée, Daniel Gilbert et Normand Burn, Jason a fait récolter un orignal de 50 pouces à Rimouski, un autre de 55 pouces dans le panache et un autre de 55 pouces au Nouveau-Brunswick. « Lors de la soirée, il y a de la chasse et de la pêche mélangées. Mais pendant la deuxième partie, c’est de la chasse à 95 % dont 50 % sont mes films » ajoute notre expert, rédacteur ponctuel pour le magazine Chasse et Pêche et tête d’affiche de la compagnie Pro Expédition qui produit notamment du sel et de l’urine.

Certes, le nouvel exploit de Jason lui donnera une plus grande visibilité. Ce qui n’est pas sans lui déplaire, lui qui offre de la formation et des services de guide pour la chasse. « Ça m’ouvre des portes, c’est certain. Plus les gens me voient, plus j’ai des groupes à guider, des formations vendues. Mais je continue de pêcher avec mon père, même si je pourrais vivre de ça ».

La Tournée de films Chasse et Pêche 2016 sera de passage à Baie-Comeau le 24 mars et aux Escoumins le 25 mars. Jason offre une formation sur la chasse d’une journée. En groupe de six à dix personnes, Jason dispense 4 heures de théorie suivies de 4 heures de formation en forêt. À titre de guide, Jason est très sollicité. « Il y a une liste d’attente puisque je privilégie les films pour l’instant. Je guide trois groupes de films et ça me prend 15 jours ». Pour la journée de formation sur la chasse, chaque participant doit défrayer 250 $ (livre fourni). Ses services de guide sont un peu plus onéreux. « Cela dépend de beaucoup de facteurs, dont la distance et le nombre de jours mais en moyenne, cela coûte environ 1 500 $ pour quatre jours ».

À court terme, Jason espère aider sa copine Émilie à répéter son exploit, une manière de revivre l’expérience sous un autre angle. Et pour le reste, il espère partager sa passion avec le plus grand nombre de personnes tout en faisant ce qu’il aime le plus.

Partager cet article