Line Sirois demeure confiante, mais vigilante

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 10 mars 2016
Temps de lecture :

Portneuf-sur-Mer – Les membres d’Action Chômage Haute-Côte-Nord ont repris du service à l’occasion d’une grande distribution de tracts sur lesquels on peut lire : Monsieur Trudeau – Ne nous oubliez pas ! Encouragée par l’élection d’un gouvernement libéral à Ottawa, la porte-parole d’Action Chômage HCN, Line Sirois, affirme avoir laissé la chance au coureur depuis le début de l’année. Elle ajoute toutefois qu’il est maintenant temps de rappeler au premier ministre Trudeau de respecter ses engagements électoraux.

« Notre tract distribué au cours de la semaine du 22 février à diverses intersections routières ainsi que dans les endroits publics de la Haute-Côte-Nord, rappelle au gouvernement libéral que le dépôt du budget fédéral, en mars 2016, sera déterminant pour l’avenir des travailleuses et travailleurs de l’industrie saisonnière, dit Line Sirois. On y découvrira si Justin Trudeau a l’intention de respecter ses promesses en matière d’assurance-emploi ».

Lettre à Justin Trudeau

Dans une lettre expédiée cette semaine au premier ministre, Mme Sirois lui rappelle qu’il s’est engagé à abolir la réforme des conservateurs de 2012-2013, à abolir le critère d’admissibilité de 910 heures, à réduire le délai de carence à une semaine, à bonifier les prestations de compassion de 6 à 26 semaines et à amorcer une réforme en profondeur du régime, notamment en s’assurant que les contributions à l’assurance-emploi soient utilisées uniquement pour financer les prestations et le programme. La lettre fait également état des demandes d’Action Chômage HCN, soit d’allonger la période de prestations pour les régions à fort taux d’emplois saisonniers afin d’éliminer le trou noir, de calculer les prestations sur les 14 meilleures semaines, d’assouplir la norme variable d’admissibilité et de bonifier les prestations de maladie à 50 semaines payables pour les maladies graves.

La patience a des limites

« Les travailleuses et travailleurs de l’industrie saisonnière souffrent depuis trop longtemps pour qu’on leur demande à nouveau de patienter, dit Line Sirois. La région est en train de se vider alors que la pauvreté affecte une large part de ceux qui persistent à y demeurer ». Mme Sirois rappelle que le programme d’assurance-emploi a été la cible d’une attaque à fond de train de la part des gouvernements qui se sont succédé à Ottawa au cours des 25 dernières années. Tous ont imposé de telles compressions que le pourcentage de chômeurs qui ont accès à des prestations, est aujourd’hui de 38%.

Confiance et vigilance

La lettre expédiée au premier ministre se termine sur une note positive puisqu’Action Chômage se dit confiant que le nouveau gouvernement saura rétablir un régime d’assurance-emploi mieux équilibré, ayant « au cœur de son mandat d’offrir une sécurité du revenu aux travailleuses et travailleurs. » Elle rappelle toutefois à M. Trudeau que la population de la Haute-Côte-Nord sera prête à se faire entendre si les conditions gagnantes ne sont pas réunies lors du prochain budget fédéral.

Partager cet article