Vivre en sécurité avec l’ours noir

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 16 mai 2016
Temps de lecture :

Québec – À cette période de l’année, les ours noirs sortent de leur tanière, arpentent les forêts et peuvent s’approcher des secteurs résidentiels en quête de nourriture. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs tient donc à rappeler certaines règles de sécurité pour éviter les ennuis en présence de cet animal.

Les ours noirs sont des animaux discrets qui craignent généralement la présence humaine et évitent tout contact avec l’homme. Par contre, certains ours habitués à d’autres sources de nourriture, sont susceptibles de causer des problèmes. Néanmoins, ils s’attaquent rarement à l’homme et seul un très faible pourcentage d’agression peut entraîner des blessures graves.

À cet effet, certaines précautions sont à respecter : ne nourrissez JAMAIS un ours, intentionnellement ou non; entreposez la nourriture et les ordures dans des endroits hors de sa portée; évitez de laisser tout forme de nourriture à sa portée (mangeoires d’oiseaux, nourriture pour animaux domestiques, etc.) ; nettoyez tout matériel ou équipement extérieur qui a été en contact avec de la nourriture (bacs à poubelles, grille de cuisson, etc.) afin d’éliminer les odeurs persistantes qui pourraient l’attirer.

Mieux connaître l’ours noir

Au Québec, on dénombre un ours sur un territoire de 3 ou 4 km2.

La recherche de nourriture est une préoccupation constante pour l’ours noir. En six mois, il doit se constituer d’importantes réserves de graisse qui lui permettront de survivre dans sa tanière pendant l’hiver et, dans le cas d’une femelle, d’allaiter ses oursons.

L’ours noir affectionne plus particulièrement les petits fruits, les jeunes pousses de feuille, les insectes, le poisson, les carcasses d’animaux et, à l’occasion, les jeunes cervidés. On dit qu’il est omnivore car il mange aussi bien des plantes que des animaux. Si la nourriture qu’il trouve en forêt se fait rare, il n’hésite pas à s’approcher des installations humaines.

Grâce à son adresse et à son excellent sens de l’odorat, l’ours noir détecte facilement tout ce qui est comestible. Il est également doué pour la nage et il peut courir à une vitesse allant jusqu’à 50 km/h. Doté d’une grande mémoire, il peut retourner, année après année, à une même source abondante de nourriture.

L’ours noir est un mammifère qui craint généralement la présence des humains. Comme tout animal sauvage, il a un comportement imprévisible et il peut, en de rares occasions, devenir agressif, violent et même dangereux. Ce sont les mâles adultes et les femelles avec leurs oursons qui sont le plus souvent responsables des attaques humaines.

Partager cet article