Week-end de l’Humour du Festival de la chanson : les rires ont résonné en l’église de Tadoussac

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 02 juin 2016
Temps de lecture :

Véritable surprise du week-end, Les Grandes Crues ont offert un show sur la formule 5 à 7.

Tadoussac – Les 21 et 22 mai dernier, le Festival de la chanson de Tadoussac organisait son Week-end de l’Humour, accueillant trois spectacles à la salle Bord de l’Eau, au sous-sol de l’église de Tadoussac. Une fin de semaine qui s’est avérée être encore plus populaire que prévu alors que les touristes composaient 30 % de l’assistance.  

Cette grande fin de semaine d’humour a commencé avec un 5 à 7 proposé par le duo féminin d’humour Les Grandes Crues. Ce duo est composé de Marie-Lyne Joncas et Eve Côté, finissantes de l’École nationale de l’humour en 2014. Une trentaine de personnes a assisté à ce premier spectacle qui amenait une vraie ambiance de 5 à 7. D’ailleurs le duo ne porte pas le nom Les Grandes Crues pour rien! Elles traitent de n’importe quel sujet, mais sans retenue! Elles parlent de sujets tels que le sport, les hommes, l’anglais, les blasphèmes et donnent leur recette du bonheur après quelques verres de vin. En effet, elles commencent le spectacle en amenant une bouteille de vin et deux verres et finissent avec deux bouteilles vides! Le public se sent vraiment comme dans une soirée entre copains où on dit tout ce qu’on veut. « Ça s’est super bien passé même s’il était seulement 5 h. On n’est pas dégourdies encore, mais on a trippé », mentionne Marie-Lyne Joncas, fière de sa performance.

Phil Roy

Pour terminer la soirée, le jeune humoriste de la relève, Phil Roy, est venu faire le rodage de son premier one-man-show. Ce dernier est déjà bien connu du public québécois grâce à ses apparitions dans Le Nouveau Show, SNL Québec, En route vers mon premier Gala, Piment Fort, ainsi qu’à la radio dans l’émission Éric et les Fantastiques. Dans ce premier spectacle, Phil Roy se présente en parlant de la dualité qui l’habite; celle d’être un éternel adolescent, mais de devoir prendre ses responsabilités d’adulte. De plus, deux numéros bien connus de l’humoriste, présentés au Festival Juste Pour Rire, se retrouvent dans le spectacle : Le secondaire et La musique. « Je suis super content, il y avait une salle presque pleine et j’ai eu du fun. En plus, beaucoup de monde est resté après le show pour jaser! », mentionne-t-il.

Dimanche, 22 mai

Finalement, pour terminer ce week-end d’humour en beauté, c’est devant une salle comble que l’humoriste Philippe Bond est monté sur scène. Cela faisait plusieurs années que le Festival n’avait pas vu une salle aussi remplie pour un spectacle hors Festival. L’humoriste était de passage à Tadoussac pour présenter Philippe Bond 2, son deuxième one-man-show, toujours aussi drôle, même voir plus que le premier. Dans ce spectacle, il évoque sa crise de la trentaine, le fait qu’il est encore célibataire, mais aussi de ses premières expériences. Le tout raconté d’une excellente façon. Il a même pris le temps de faire de l’interaction avec le public. En effet, il a même pris les dix premières minutes pour parler avec les gens dans la salle et rire un peu, amicalement, de Tadoussac et de ses habitants.

L’humour : toujours gagnant

Selon Charles Breton, directeur général du Festival de la chanson, l’humour est ce qui se vend le plus au Québec. D’ailleurs, comme à l’habitude, des humoristes feront partie de la programmation hors Festival. En effet, les humoristes Claudine Mercier et Pierre Hébert seront de passage à Tadoussac, respectivement les 22 et 30 juillet 2016.

Nul besoin d’ajouter que M. Breton était très heureux de la réponse des gens. « À un moment donné la vente de billets a stagné, mais les gens de l’extérieur sont venus et on a rajouté un peu de chaises pour Philippe Bond. On regarde pour recommencer l’année prochaine, je trouve que ça lance bien l’été ».
Rappelons que le plus grand des petits festivals en sera à sa 33e édition du 9 au 12 juin prochain. Selon ce qui avait été annoncé l’automne dernier, il sera appelé à changer de date en 2017. Charles Breton et son équipe élaborent une stratégie pour positionner l’événement les fins de semaine, avec une éventuelle collaboration et alternance avec le Festival Village en chanson de Petite-Vallée. Selon la tendance, le Festival de la chanson se tiendra pendant la fin de semaine du 1er juillet à l’occasion de la fête du Canada.

Partager cet article