Saine habitudes de vie : la Côte-Nord veut prendre un nouvel élan d’ici 2018

Par 12:00 AM - 08 juin 2016
Temps de lecture :

Marie-Lou De Champlain, Laurie Baron et le Dr Stéphane Trépanier posent au côté du nouveau logo de la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie.

Baie-Comeau – S’il n’en tient qu’à la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie (TIR-SHV), les Nord-Côtiers bougeront plus et s’alimenteront mieux d’ici 2018, et ce, grâce à une enveloppe de 120 000 $ disponible pour aider les municipalités et les milieux de travail à réaliser des projets en ce sens.

Directeur de la santé publique de la Côte-Nord et président de la TIR-SHV, le Dr Stéphane Trépanier a présenté le plan d’action 2016-2018, le 30 mai, en compagnie des chargées de projet Julie Baron et de Marie-Lou De Champlain. Dans une région qui se démarque par un taux de 60 % de personnes en surplus de poids, comparativement à 50 % au Québec, les prises de conscience sont d’autant plus attendues.

« Trois personnes sur cinq en surplus de poids, c’est quand même un problème important, car on sait les impacts sur la santé », souligne le Dr Trépanier, en faisant notamment référence aux conséquences sur la santé cardiovasculaire. Selon lui, tout comme dans le reste du Québec, les hommes de la Côte-Nord sont plus sédentaires et s’alimentent moins bien que les femmes.

Idées de projets

Pour atteindre ses objectifs, la Table compte sur les projets qui lui seront soumis. Selon le médecin, il pourrait s’agir, à titre d’exemple, d’intégrer davantage d’aliments sains dans une machine distributrice ou encore d’aménager des douches dans une entreprise pour les employés qui viennent travailler en vélo.
L’éclairage d’un sentier de marche, l’organisation d’activités pour promouvoir l’activité physique ou encore l’installation d’un support à vélo font également partie des possibilités à la portée de main des municipalités et des milieux de travail, qui bénéficient chacun d’une enveloppe de 60 000 $ grâce principalement au soutien financier de l’organisme Québec en forme.

« On s’attend à recevoir beaucoup de projets dans les prochains mois », souligne le Dr Trépanier. Des montants variant entre 2 000 $ et 3 000 $ seront versés pour chacun. Les promoteurs disposeront ensuite d’un an pour réaliser leur projet.

Des encouragements

Les deux chargées de projet sont en poste pour encourager les Nord-Côtiers à adopter de saines habitudes de vie en leur démontrant les bienfaits d’environnements favorables. Elles viendront aussi en soutien aux promoteurs.

Parmi les activités initiées par la Table et qui sont déjà coulées dans le béton, mentionnons la deuxième édition de la Semaine des transports collectifs et actifs en septembre. Du 19 au 23 septembre, les citoyens seront invités à utiliser un autre mode de transport que l’auto en solo.

Afin de favoriser l’accès à des aliments sains, l’aménagement de cinq jardins communautaires a été financé. Dans la Manicouagan, le village de Godbout en profite pour passer à l’action.

En collaboration avec Tourisme Côte-Nord, la TIR-SHV a également entrepris de répertorier les sites de plein air intéressants afin de mieux les faire connaître et de les identifier par une signalisation appropriée.

Partager cet article