Redécouvrez Tadoussac

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 02 août 2016
Temps de lecture :

Tadoussac – Dotée d’un décor exceptionnel fait de montagnes et d’eau, de roc et de verdure, Tadoussac constitue le seuil de la région de Manicouagan et l’entrée du fjord du Saguenay. Dès les temps anciens, l’endroit était connu. Dénommé par les Innus Totouskak, pluriel de totouswk ou totochak, « mamelles », allusion à deux collines rondes et sablonneuses situées du côté ouest du village, ce lieu a vu son nom susciter plusieurs interprétations. Jacques Cartier y vient en 1535, lors de son deuxième voyage, et constate que les Innus pêchent le loup marin.

Centre d’interprétation des mammifères marins
Créé en 1991 par le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM), il est dédié à la recherche scientifique sur les baleines du Saint-Laurent. Ouvert au public de mai à octobre, le CIMM permet aux visiteurs de mieux comprendre les différentes espèces de mammifères marins évoluant dans le fleuve Saint-Laurent.

On y découvre une collection de squelettes uniques au Canada dont un cachalot de 13 m, des vidéos inédites, univers sonore, jeux et film exclusif. Les spécialistes sur place répondent aux questions des visiteurs. Les achats à la boutique contribuent aux projets de recherche sur les baleines.

La Biblio Plage
Créée en 2014 sous l’initiative de Dany Chartrand, la municipalité de Tadoussac a été l’hôtesse de la toute première Biblio-plage au Québec.  C’est un espace de lecture à même la plage, avec chaises, parasols et vue sur le fleuve Saint-Laurent. Tout à fait gratuite, la mission de la Biblio-plage est de stimuler le goût de la lecture et de valoriser la littérature, dont la littérature québécoise. La seule condition pour profiter de la Biblio-plage est que les livres doivent être lus sur place. Ouvert tous les mardis et vendredi de 13 h à 17 h, l’activité est gratuite.

Le Poste de Traite de Chauvin

Faites une incursion dans le monde de la traite des fourrures des débuts de la colonie. Le bâtiment pièce sur pièce, une réplique érigée en 1942 en se basant sur les plans originaux du premier bâtiment datant de 1600, abrite fourrures, canot d’écorce et autres objets témoins d’une époque révolue qui a vu naître le village de Tadoussac, il y a de cela 416 ans!

Événements

Deux événements d’intérêt sont également à l’affiche à Tadoussac en septembre : le Happening de peinture de Tadoussac du 9 au 11 septembre et le Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord du 17 au 19 septembre.
Sources:

Sources : la Municipalité de Tadoussac , Facebook, la biblio plage de Tadoussac, le CIMM, Commission de toponymie du Québec


 

Tadoussac en quelques dates

Préhistoire

Tadoussac étant situé au confluent de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent, il était le lieu de rencontre privilégié des Amérindiens descendus du nord par le Saguenay et de ceux venus du sud par le St-Laurent. Ils y tenaient une véritable foire estivale où l’on échangeait fourrures contre des produits tels que tabac, maïs, outils, parures, etc. Ils y venaient également pour la pêche et la chasse aux mammifères marins abondants dans ce secteur. D’après la nature des vestiges archéologiques découverts jusqu’à ce jour à Tadoussac, le site aurait même été visité à maintes reprises au cours de la période préhistorique.

1535

Jacques Cartier devient le premier Européen à explorer le fjord du Saguenay, lorsqu’il accoste avec     ses trois navires dans la rade de Tadoussac.

1747

Tadoussac est le premier centre d’activités missionnaires dans le Royaume du Saguenay et, à ce     titre, le point de départ de nombreux religieux investis du mandat d’évangéliser les Amérindiens des régions du Saguenay et du Lac Saint-Jean. La vieille chapelle construite par les jésuites en 1747 demeure aujourd’hui un témoin éloquent du passage de ces missionnaires à Tadoussac.

Vers 1840

Tadoussac prendra peu à peu l’allure qu’on lui connaît aujourd’hui. De fait, l’apparition d’un premier noyau de villageois de quelque importance est redevable en grande partie à William Price, entr epreneur autonome dont le nom est étroitement lié au développement du Saguenay et à toute  l’histoire de l’industrie forestière en cette partie du Québec.

1864

On y construit un vaste et somptueux hôtel dans la baie de Tadoussac. D’autres établissements     d’hébergement surgiront à leur tour sur la rue principale et dans le secteur de l’Anse- à- l’Eau. De magnifiques villas et d’élégants cottages s’implanteront peu à peu sur les terrasses entourant la baie. C’est probablement à l’intention des touristes et de certains villégiateurs anglophones que l’on érige alors la très belle chapelle anglicane que l’on observe à l’entrée du village.

À partir du XXe siècle

Si les activités liées à l’agriculture et à l’exploitation du bois diminuent, celles entraînées par le tourisme ne cesseront de s’intensifier jusqu’aux environs de 1960, assurant ainsi une bonne part de l’économie du village.

Partager cet article