Congrès sur la médecine d’urgence en région

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 08 septembre 2016
Temps de lecture :

Des participants du congrès en 2015.

Le 12e Congrès sur la médecine d’urgence en région débute demain. Ce sont près de 160 médecins et résidents qui exercent dans les régions du Québec qui convergeront vers Les Escoumins pour assister à l’événement qui se tient du 8 au 10 septembre. Depuis la création du congrès en 2005, la région est passée d’une importante pénurie de médecins à une situation d’effectifs complets. En provenance de la Gaspésie, de l’Abitibi, de l’Estrie ou du Grand Nord, les participants sont nombreux à revenir année après année, séduits par l’accueil de la population et la richesse du programme scientifique.

L’un des seuls congrès à permettre aux participants de s’exercer sur des cadavres, le Congrès sur la médecine d’urgence en région des Escoumins, offrira une trentaine d’ateliers et cinq grandes conférences cette année, dont notamment : le transfert aérien de patient, les urgences dentaires et l’utilisation des antibiotiques.

Cette initiative permet aux médecins qui exercent dans de petites salles d’urgence, au sein d’équipes restreintes, d’échanger sur leur pratique et de mettre à jour leurs connaissances. Les deux présidents d’honneur du congrès cette année sont les Drs Nathalie Lucas, pédiatre urgentiste au CHU Sainte-Justine, ainsi que Jean-Philippe Blondeau, médecin à l’urgence du CSSS de Chicoutimi.

Le congrès prendra fin samedi soir avec une conférence du Dr Marc Dauphin, médecin militaire à la retraite, qui partagera son expérience de la médecine de guerre, notamment en Afghanistan.

Partager cet article