Le Centre de prévention du suicide a les jeunes à l’œil

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 13 septembre 2016
Temps de lecture :

Renée Longuépée et Gladys Tremblay, respectivement présidente et directrice générale du Centre de prévention du suicide Côte-Nord, ont dévoilé les nouveaux outils de sensibilisation pour mieux agir auprès des jeunes.

Baie-Comeau – Le Centre de prévention du suicide (CPS) Côte-Nord a les enfants et les adolescents dans sa mire. Avec un bond de 45 % en un an du nombre de dossiers touchant les moins de 18 ans, il lance un volet jeunesse pour outiller les proches et les intervenants afin d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

De 2014-2015 à 2015-2016, le nombre de dossiers concernant les 17 ans et moins est passé de 43 à 61. Par rapport au total de 532 dossiers, ce nombre peut paraître négligeable, mais c’est suffisant pour tirer la sonnette d’alarme du côté du CPS. Il souhaite faire monter d’un cran la vigilance des parents et de l’entourage des jeunes.

L’organisme a dévoilé ses nouveaux outils d’information jeudi. Ils prennent la forme d’un volet jeunesse sur son site Internet, mais aussi de la publication de trois dépliants. L’un s’adresse aux parents inquiets par l’attitude de leur enfant; l’autre, de leur adolescent; et le troisième concerne l’adolescent qui s’inquiète pour son ami.

Ces dépliants ne sont pas accessibles à partir de présentoirs publics. Ils sont plutôt remis en mains propres aux personnes concernées par des intervenants du monde scolaire et de la santé ou encore du milieu communautaire. Ils ont beau contenir une mine d’informations sur les comportements inquiétants, les situations difficiles et les façons d’aider, ils ne se substitueront jamais au recours à un professionnel, insiste la directrice générale du CPS, Gladys Tremblay.

Fait à noter, le développement du volet jeunesse a permis à l’ensemble de l’équipe de travail de l’organisme de bénéficier d’une formation de deux jours donnée à Baie-Comeau par Josée Lake, spécialiste en matière de prévention du suicide chez les jeunes.

Le développement d’outils de sensibilisation a représenté un coût de 20 000 $. Il a été financé par la Fondation Carmand Normand, qui soutient des initiatives pour pallier à des problématiques sociales et d’intérêt général. Quant à la formation, elle a été défrayée par d’Emploi-Québec.

Journée mondiale

Le CPS Côte-Nord, qui a reçu 5 000 appels via sa ligne d’intervention téléphonique l’an dernier, soulignera, le 10 septembre, la 14e Journée mondiale de la prévention du suicide. Elle se tiendra sur le thème Allumés pour la prévention du suicide.

Les organisations de la région ont été invitées à profiter de cette journée pour faire connaître les services du centre à leurs employés et à leur clientèle. Des objets promotionnels à l’effigie de la ligne d’intervention 1-866-APPELLE ont été distribués.

Aussi, le 10 septembre, dans la foulée du thème Allumés pour la prévention du suicide, les gens ont été conviés à allumer une chandelle pour démontrer leur appui à la cause.

Les gens qui sont inquiets pour l’un de leurs proches peuvent rejoindre le CPS en composant le 1-866-APPELLE (277-3553), 24 heures par jour et sept jours sur sept.

Partager cet article