Un homme de convictions

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 27 octobre 2016
Temps de lecture :

Forestville – Michel Canuel est connu de tous à Forestville. Affable, discret et très sociable, le chef aux opérations du Service incendie de Forestville est une personne sur qui l’on peut compter. Les obligations et les responsabilités ne lui font pas peur. Homme de famille, les valeurs qui composent sa philosophie de vie sont celles d’une personne généreuse et dévouée.

Énumérez votre occupation et vos implications ainsi que les rôles que vous y jouez et depuis combien d’années

Comment s’est passée votre jeunesse ?

J’étais très actif. Sportif sans toute la technologie qu’il y a aujourd’hui. J’ai profité pleinement de la nature car j’étais toujours dehors été comme hiver, à + 30 degrés ou – 30 degrés.

Êtes-vous natif de Forestville ?

Oui, j’ai habité Paul-Baie jusqu’à 12 ans et ensuite Forestville. À l’âge de 17 ans, je me suis enrôlé dans les Forces armées.

Quel a été votre parcours académique ?

J’ai terminé mon secondaire ici en mécanique automobile en 1986. Dans l’armée, j’ai terminé ma carrière comme ingénieur de combat. J’ai commencé mes cours de pompier à Ste-Angèle-de-Mérici en 2004 et ensuite j’ai suivi différents cours en sécurité incendie.

Que faites-vous dans votre quotidien au boulot ?

Je m’assure de la bonne coordination des casernes de Colombier aux Escoumins. Je planifie toutes les inspections annuelles des équipements, la réparation des camions, de l’équipement et aussi je coordonne et donne de la formation aux pompiers avec l’aide de deux autres personnes, soit Marie-Pier Dufour et Pascal Breton.

Vous occupez depuis quelques années le poste de chef des opérations au Service incendie de Forestville, est-ce que selon vous, les gens sont davantage sensibilisés qu’ils ne l’étaient il y a 20 ans par exemple ?

Oui, les normes ont beaucoup évolué et l’information est plus accessible surtout de nos jours. Nous avons beaucoup d’outils pour faire passer le message en prévention et cela commence par nos enfants à l’école primaire.

Vous avez fait partie des Forces armées canadiennes, et vous êtes maintenant dans la brigade du Service incendie. Qu’est-ce qui vous attire dans le port de l’uniforme et surtout les organisations où le code d’éthique est très rigoureux?

L’image, le sentiment d’appartenance, la droiture des choses et surtout la discipline qu’il doit y avoir et dans cela je trouve un esprit de famille, le travail d’équipe et de la camaraderie.

Quel métier auriez-vous aimé exercer et pourquoi ?

Soudeur scaphandrier car j’adore souder et le goût du défi. Je n’ai jamais fait de plongée mais cela m’a toujours attiré et fasciné.

De quoi êtes-vous le plus fier ?

De mes trois enfants Francis, Jennifer, Joannie, de ma petite-fille Zoey et de mon cheminement personnel.

Vous avez une baguette magique qui vous donne tous les pouvoirs, quelle est la première chose que vous faites ?

Rayer de la terre la maladie CANCER et ramener les personnes qui en sont décédées et de profiter au maximum des moments avec ces personnes qui nous manquent énormément.

Quels sont vos qualités et vos défauts?

Je suis dynamique, ponctuel, respectueux, passionné et selon ma femme et mes collègues de travail, prompt et impatient. Des défauts que je tente de corriger.

Partager cet article