Deux recueils de textes sont lancés

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 17 Décembre 2016
Temps de lecture :
Le Trait d’union a été imprimé et confectionné entièrement par les auteurs. Photo TVR7.

Le Trait d’union a été imprimé et confectionné entièrement par les auteurs. Photo TVR7.

Les Escoumins – Le groupe littéraire l’Ardoise a procédé au lancement de deux recueils de textes de ses auteurs le dimanche 4 décembre au café-bar culturel Kiboikoi aux Escoumins. Le café était rempli pour l’occasion et l’événement fut un réel succès.

Chaque auteur a procédé à la lecture d’un texte. Par la suite, il y a eu séance d’autographes suivie de la vente des livres. Rappelons qu’après la Tournée des trois Cafés littéraires et gourmands de l’hiver 2015-2016, le lancement constituait à un nouveau rendez-vous que les membres de l’Ardoise ont donné à leurs lecteurs et amis pour célébrer le cinquième anniversaire du groupe littéraire. Espérant se faire connaître davantage, l’Ardoise est ouvert à l’adhésion de nouveaux membres qui désirent écrire de façon conviviale. En effet, les membres se réunissent à différents endroits chaque mois afin de composer des textes de tout genre. Tous sont invités à se joindre au groupe.

L’Ardoise se livre : Cinq ans d’écriture

Ce premier ouvrage de 190 pages présenté le dimanche 4 décembre, rassemble 34 textes de neuf auteurs de L’Ardoise, dont des nouvelles, micronouvelles, histoires et poèmes écrits autour des rencontres mensuelles du groupe pendant cinq ans. D’ailleurs, certains de ces textes ont été lus lors de la Tournée des cafés littéraires et gourmands.

Traits d’union

Ce deuxième recueil est un ouvrage artisanal de 62 pages, édité en une série limitée et numérotée de 50 exemplaires. Il a été imprimé et confectionné des mains des auteurs, notamment pour la reliure d’inspiration japonaise. Il regroupe six textes inédits de six auteurs de l’Ardoise qui ont participé à la Tournée des Cafés littéraires et gourmands. Concrètement, c’est à partir de mots laissés sur la table par les convives du premier Café de novembre 2015 qu’ils les ont composés.

Rappelons que les deux recueils portent en couverture une illustration de Natasha Durand.

Partager cet article