Jérôme Couture est de retour

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 29 janvier 2017
Temps de lecture :
Lancé par La Voix, Jérôme Couture a connu une ascension remarquable au cours des dernières années. Il présentera entre autres, des pièces tirées de son deuxième album lors de son spectacle qui aura lieu aux Escoumins le 24 février prochain. Photo courtoisie.

Lancé par La Voix, Jérôme Couture a connu une ascension remarquable au cours des dernières années. Il présentera entre autres, des pièces tirées de son deuxième album lors de son spectacle qui aura lieu aux Escoumins le 24 février prochain. Photo courtoisie.

Les Escoumins – Le vendredi 24 février prochain, Jérôme Couture sera de passage aux Escoumins. Lancé par La Voix, le chanteur en sera à sa troisième prestation en Haute-Côte-Nord. Cette fois-ci, il présentera un spectacle dont plusieurs titres sont issus de son deuxième album.

Jérôme, tu es déjà venu dans la région, soit au POW-WOW en 2015 et l’an passé à Sacré-Cœur. J’imagine que tes dernières visites se sont bien déroulées si tu reviens?

Au POW-WOW, j’étais avec Marc Dupré et à Sacré-Cœur, c’était pour la fibrose kystique. En plus, j’avais de la famille là-bas, c’était toute une soirée! C’est toujours agréable de bouger et de danser avec le monde et j’ai hâte de venir aux Escoumins avec un deuxième spectacle qui est tiré de mon deuxième album.

Sens-tu que tu as plus d’expérience maintenant rendu à la deuxième tournée?

Certainement. Je me sens vraiment d’attaque après la première tournée solo que j’ai faite. Le plus gros défi sera les nouvelles chansons et comment je vais les adapter. Je veux qu’elles sonnent différemment pour les adapter à la scène, mais je veux garder le même son que sur l’album. J’espère aussi réussir à combiner les nouvelles chansons, celles qui ont bien fonctionné sur le premier album et des reprises. Il me reste à monter tout ça, mais effectivement d’avoir déjà fait une tournée ça aide, surtout pour la confiance.

En plus, aux Escoumins, tu en seras au tout début de cette tournée?

En fait, ce sera la toute première pratique du spectacle. Vous allez avoir la primeur! Donc, cela ajoute encore de la fébrilité dans l’air. Je dois dire que, pour un artiste, de faire des spectacles dans des salles comme ça, c’est un cadeau. Il y a quelque chose qui se passe, une proximité avec le public tellement extraordinaire. Juste d’avoir du plaisir avec les gens, de leur parler et de rire avec eux, ça laisse place à l’improvisation. J’ai très hâte parce que, même si le spectacle ne sera pas rodé à cent pour cent, j’ai confiance que l’énergie du public sera au rendez-vous.

Quelle est la plus grande différence entre faire un spectacle collectif, comme tu le faisais avec Marc Dupré et la gang de La Voix, et faire une tournée solo?

En fait, on a le temps de s’installer, mon groupe et moi, et je peux faire tout ce que je veux. Je fais de tout en musique, j’ai des chansons qui rappellent les comédies musicales, les années 60, mais il y a aussi du pop et du rock. J’aime pouvoir faire tout ça en plus d’intégrer plein de reprises. En plus, je peux interagir avec le public. Il y a un exercice d’échange d’énergie avec le public.

Le 24 février prochain, vu que ce sera ton premier spectacle, invites-tu les gens à te donner leurs commentaires par après?

Oui, oui, oui! Après mes spectacles, j’invite toujours les gens à rester. Évidemment, je prends une quinzaine de minutes de pause tout de suite après le spectacle, mais j’espère toujours que les gens restent pour leur parler. J’aime tout simplement leur jaser, mais j’aime avoir un feedback de leur part pour savoir si ce que j’ai fait avait de l’allure. Donc, oui j’espère vraiment que les gens me donneront des commentaires en personne, mais ils peuvent aussi m’écrire sur mon Facebook. J’ai donc très hâte à ce spectacle!

Partager cet article