En route vers l’UNESCO

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 01 février 2017
Temps de lecture :
Les membres du Comité fjord du Saguenay – Patrimoine mondial : Claude Deschênes, président du comité et porte-parole de la Côte-Nord, Sylvain Tremblay, porte-parole de Charlevoix, Jean Lesage, représentant de la Nation Huronne-Wendat, Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit et Robert Bouchard, porte-parole du Saguenay. Photo courtoisie.

Les membres du Comité fjord du Saguenay – Patrimoine mondial : Claude Deschênes, président du comité et porte-parole de la Côte-Nord, Sylvain Tremblay, porte-parole de Charlevoix, Jean Lesage, représentant de la Nation Huronne-Wendat, Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit et Robert Bouchard, porte-parole du Saguenay. Photo courtoisie.

Forestville – Le comité fjord du Saguenay – Patrimoine mondial a procédé vendredi, au dépôt de sa candidature auprès de Parcs Canada, avec le consentement officiel du gouvernement du Québec, afin d’être inscrit à la Liste indicative du Canada, première étape vers une reconnaissance de l’UNESCO.

Pour Sylvain Tremblay, l’un des trois porte-parole du comité et préfet de la MRC de Charlevoix-Est, le dossier du fjord représente un « projet socioéconomique durable de valeur internationale ». Robert Bouchard, ex-député bloquiste, rappelle de son côté l’ampleur des retombées pour le secteur touristique qu’une reconnaissance à l’UNESCO peut amener, ainsi que le côté rassembleur du projet alors que trois régions (Côte-Nord, Charlevoix et Saguenay) et deux Nations autochtones (Innues et Huronne-Wendat) font partie intégrante de la démarche. « Le projet a reçu de nombreuses résolutions d’appui depuis ses débuts et la campagne se poursuit toujours. Les citoyens et organismes peuvent nous appuyer jusqu’au 30 avril par notre site Web », indique pour sa part Claude Deschênes, président du comité et représentant de la Côte-Nord.

Un lieu historique, un joyau naturel unique

Le comité fjord du Saguenay – Patrimoine mondial travaille depuis plusieurs années afin de faire reconnaître par l’UNESCO ce joyau naturel, culturel et historique unique qu’est le fjord du Saguenay. En plus de ses paysages majestueux, de sa faune et sa flore singulières, de son environnement marin exceptionnel et de son occupation humaine qui remonte à près de 8 000 ans, le fjord du Saguenay est aussi le lieu historique de la Grande-Alliance, premier pacte franco-amérindien au Canada survenu en 1603 à la Pointe-aux-Alouettes. Le fjord du Saguenay fait également partie des 38 fjords de la planète d’une longueur de plus de 100 km alors que ses profondeurs peuvent atteindre 275 mètres. Ce dernier est aussi le plus important fjord à une telle latitude. Pour plus d’information ou pour donner votre appui : fjordpatrimoine.com et Facebook/fjordsaguenayunesco.

Partager cet article