Les députés de la région sont inquiets

Par Jacqueline Richer 12:00 AM - 09 février 2017
Temps de lecture :
Les députés de Duplessis et de René-Lévesque, Lorraine Richard et Martin Ouellet

Les députés de Duplessis et de René-Lévesque, Lorraine Richard et Martin Ouellet

Forestville – Les députés de Duplessis et de René-Lévesque, Lorraine Richard et Martin Ouellet, dénoncent les nouvelles coupures dans le système de santé sur la Côte-Nord qui auront des impacts majeurs sur les services dans la région.

S’exprimant en son nom et celui de son collègue de René-Lévesque Martin Ouellet, la députée de Duplessis, partage ses appréhensions : « Nous avons de sérieuses inquiétudes à la suite des annonces quant aux réorganisations nécessaires pour pallier au déficit anticipé de 7 millions de dollars du CISSS de la Côte-Nord. Le conseil d’administration a adopté un plan de transformation comprenant 16 mesures dont les détails sont à venir. Sur papier, c’est toujours beau, mais dans la réalité, quand on applique les changements, ce sont les patients, les familles et les professionnels qui les vivent pour vrai au final. J’ai des craintes sur la façon dont cela va se traduire sur le terrain ».

Les députés Richard et Ouellet affirment qu’à la lumière des promesses du gouvernement selon lesquels des investissements seraient effectués dans les soins à domicile et dans les CHSLD pour améliorer les services à la population, il semble que ceux-ci seront réalisés au détriment des services actuels aux personnes aînées.

Les deux députés continueront de rappeler au ministre que le retour à l’équilibre budgétaire, quoique très vertueux, ne peut en aucun cas se faire sur le dos de leurs concitoyens. Les transformations doivent être réfléchies avec les gens en place, sur le terrain. «Bel exemple de victoire : le CISSS de la Côte-Nord a rétabli le poste de réceptionniste de nuit à l’urgence de Sept-Îles, le temps de se doter d’un système de communications internes à toute épreuve», conclut Lorraine Richard.

Partager cet article