Les jeunes sensibilisés au cancer de la peau

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 10 avril 2017
Temps de lecture :

Les Bergeronnes – La Société canadienne du cancer a visité les élèves de la polyvalente des Berges le lundi 27 mars dernier pour un Photomaton UV. Cette activité est offerte dans les écoles partout dans la province dans le cadre de la campagne « Tu ne gagnes rien à bronzer ».

L’objectif de cette tournée québécoise est de sensibiliser les jeunes aux dangers du bronzage, de prévenir les cancers de la peau et de sauver plus de vies. Le Photomaton UV est un appareil photographique unique qui dévoile les dommages réels et permanents causés à la peau par les rayons UV, même s’ils ne sont pas encore visibles à l’œil nu, en temps réel. Les jeunes se font prendre en photo et reçoivent par la suite, une photo d’eux annexée à une image illustrant les dommages sur leur peau. Les élèves de la polyvalente de Bergeronnes sont passés, tour à tour, sous la lentille sans pardon du Photomaton UV. Une intervenante de la Société canadienne du cancer était d’ailleurs sur place afin de leur expliquer ce que signifiait ce qu’ils apercevaient sur la deuxième photo. « On veut démontrer aux jeunes qu’il y a des impacts directs à l’exposition au soleil et que même si ce n’est pas physique, leur peau est tout de même endommagée », explique Virginie Gagnon, agente aux services à la communauté de la Société canadienne du cancer. Depuis quatre ans, 115 milieux ont été visités par l’équipe du Photomaton UV de la SCC, 32 000 photos ont été prises, dont plus de 1 200 dans la région, et quelque 100 000 jeunes ont été sensibilisés. Une évaluation du projet démontre que plus de 80 % des jeunes qui ont fait prendre une photo de leur visage au moyen du Photomaton UV de la SCC affirment que l’expérience du Photomaton UV les a incités à améliorer leur comportement à l’égard du bronzage (moins d’exposition et meilleure protection). Rappelons que plus de 45 établissements scolaires (écoles secondaires, collèges, cégeps) ont été visités cette année pour s’adresser aux jeunes Québécois âgés de 15 à 24 ans, dans le cadre de la campagne « Tu ne gagnes rien à bronzer ».

Cancer de la peau et bronzage

« Il n’y a pas de bonne façon de bronzer, mais il y a tout de même des moyens de prévention qui peuvent être pris », mentionne Virginie Gagnon. « Et même si une personne ne fait pas la planche à l’extérieur toute la journée, elle doit tout de même se protéger », ajoute-t-elle en expliquant que cela touche également les jeunes qui font beaucoup de sport extérieur ou qui travaillent dehors durant l’été. En effet, qu’il s’agisse d’un hâle léger ou d’un coup de soleil, les dommages du bronzage sont permanents et s’accumulent avec le temps. D’ailleurs, le cancer de la peau est le cancer le plus courant au Canada et le principal facteur de risque de ce cancer est l’exposition aux rayons UV du soleil ou aux lits de bronzage. C’est pourquoi la SCC, de par sa campagne, désire prévenir les jeunes qu’ils ne sont pas invincibles et qu’ils doivent faire preuve de prudence durant la période estivale.

 

Partager cet article