Le tarif du service de transport du midi revu à la hausse

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 05 juillet 2017
Temps de lecture :

Forestville – Le montant facturé pour le transport du midi de la prochaine année scolaire sera haussé à 210 $ pour une famille d’un enfant, montant auquel s’ajoutera 10 $ pour le deuxième enfant et 5 $ pour le troisième, pour une somme maximale de 225 $ par famille.

À la suite d’une recommandation du conseil consultatif sur le transport qui a procédé au préalable à l’analyse de différents scénarios afin d’assurer l’autofinancement du service de transport du midi, le conseil des commissaires a adopté une résolution en ce sens le 20 juin dernier.

Fixé à 195 $ par famille depuis une quinzaine d’années, le service de transport du midi ne permettait plus d’autofinancer le service depuis quelques temps, « mais les gestionnaires du service arrivaient depuis quelques années à absorber le déficit à même l’enveloppe du transport matin et soir, exercice qui devenait maintenant impossible en raison de la modification du financement du transport scolaire prévu aux règles budgétaires du gouvernement du Québec, explique l’agente aux communications de la Commission scolaire de l’Estuaire, Patricia Lavoie. En établissant le tarif maximal à 225 $, les membres du conseil ont voulu éviter d’étouffer les familles en respectant la capacité de payer de ces dernières ». Cependant, le statut quo a été maintenu pour les places vacantes, avec un tarif de 70 $ par usager.

Travaux de réfection

Parmi les projets d’investissements retenus par la Commission scolaire de l’Estuaire pour 2017-2018, ce sont 13 projets dans 12 écoles qui ont été priorisés pour la prochaine année, pour un montant global de 1 096 652 $, dans le cadre de la mesure Réfection et transformation des bâtiments. Parmi les travaux prévus, mentionnons la réfection de la toiture de l’entrepôt du gymnase de l’école St-Coeur-de-Marie de Colombier, la réparation de l’escalier pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite à l’école Marie-Immaculée des Escoumins, les travaux d’installation d’un dispositif anti-refoulement aux écoles St-Joseph de Tadoussac, Notre-Dame-du- Bon-Conseil de Longue-Rive, Mgr-Bouchard de Portneuf-sur-Mer et Marie-Immaculée des Escoumins, conformément à de nouvelles exigences à cet égard.

Une somme a également été prévue pour la réfection de l’auditorium de la polyvalente des Rivières de Forestville, bien qu’aucune annonce n’aie été faite à ce jour par le gouvernement du Québec. Cependant, confirme Patricia Lavoie, le dossier chemine toujours et tous les espoirs sont encore permis. Ainsi, afin d’éviter des retards importants ainsi que des coûts significatifs d’acquisition des plans et devis dans le cas de la reprise d’un processus d’appel d’offres, les commissaires ont résolu d’octroyer de gré à gré, le contrat d’ingénierie à la firme Groupe-Conseil TDA et le contrat d’architecture à la firme DMG architecture bc pour le projet de rénovation de l’auditorium de la polyvalente des Rivières. Une telle pratique est permise en vertu de l’article 13, paragraphe 4 de la Loi sur les contrats des organismes publics lorsqu’un organisme public estime qu’un appel d’offres ne servirait en rien l’intérêt public.

Octroi de contrats

Parmi les projets d’investissements retenus pour 2017-2018 dans le cadre de la mesure Réfection et transformation des bâtiments, mentionnons l’achat et la pose de terre noire et de gazon en rouleau à l’école Marie-Immaculée des Escoumins dont les travaux ont été confiés aux Constructions SRV pour un montant de 44 161,90 $ (taxes incluses). SBP Entrepreneur spécialisé procédera à la réfection du stationnement pour les autobus et accessibilité pour personnes à mobilité réduite à l’école Marie-Immaculée pour un montant de 755 615,70 $ (taxes incluses). Et finalement la réfection des vestiaires des filles à la polyvalente des Berges a été confiée aux Entreprises G&M Laplante Ltée pour un montant de 384 055,59 $ (taxes incluses).

Entente Explos-Nature

Un protocole d’entente est intervenu entre la Commission scolaire de l’Estuaire et l’organisme Explos-Nature pour l’utilisation de la piscine de la polyvalente des Berges, en dehors des heures de classe et de la période d’utilisation allouée aux Services aquatiques Haute-Côte-Nord dans le but d’offrir des cours d’initiation à la plongée sous-marine par une formatrice certifiée.

Petites écoles

Et finalement, la Commission scolaire a procédé à l’analyse du dossier de quatre écoles dont la clientèle anticipée est égale ou inférieure à 30 (seuil d’analyse) ou égale ou inférieure à 15 (seuil de fermeture). Les quatre écoles qui ont fait l’objet d’analyse, soit l’école St-Joseph de Baie-Trinité, Mgr-Labrie de Godbout, Père-Duclos de Franquelin et Mgr-Bouchard de Portneuf-sur-Mer, demeureront ouvertes pour l’année scolaire 2018-2019. En ce qui concerne l’école Mgr-Bouchard de Portneuf-sur-Mer, il a été recommandé de la maintenir ouverte en raison de la décision du conseil des commissaires prise en mars 2015 de maintenir le 3e cycle pour une période de 3 ans.

Partager cet article