Deux nouveaux tronçons en 2019, promet Couillard

Par Journal Haute Côte Nord 12:00 AM - 09 septembre 2017
Temps de lecture :
Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, étaient sur la Côte-Nord à la fin du mois d’août. Photo Le Nord-Côtier

Le premier ministre Philippe Couillard et le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, étaient sur la Côte-Nord à la fin du mois d’août. Photo Le Nord-Côtier

Sept-Îles – De passage à Sept-Îles après son arrêt à Baie-Comeau les 24 et 25 août, Philippe Couillard s’est engagé à ce que deux nouveaux tronçons de la route 138 en Basse-Côte-Nord soient construits en 2019.

Le premier ministre a discuté des différents enjeux de la Côte-Nord devant le milieu des affaires septilien, le 24 août. Il a notamment été question du prolongement de la 138 en Basse-Côte-Nord.

« En 2019, il y aura des travaux de construction sur deux secteurs. D’abord, Kegaska-La Romaine, également Tête-à-la-Baleine jusqu’à La Tabatière en parallèle. Nous allons avancer de façon significative », a affirmé Philippe Couillard, durant son allocution devant la Chambre de commerce de Sept-Îles.

Dans les prochains mois, des firmes d’ingénierie s’affaireront à compléter les plans et devis de tous les tronçons de la route 138 prévus au Plan Nord, a révélé le premier ministre. Des travaux de déboisement sont prévus en 2018. Le tronçon entre Kegaska et La Romaine sera construit en priorité en raison de son niveau d’avancement technique et de son positionnement géographique, a-t-il été précisé.

Québec vient de racheter les plans et devis du projet pour 2 M$ au syndic responsable de la faillite de la compagnie Pakatan Meskanau. Comme le gouvernement était la principale source de financement de la compagnie, la province avait indirectement déjà payé pour les ces documents.

« Nous n’aurions pas eu le choix de les faire refaire et ça aurait coûté plus cher. Il s’agit d’une économie de coût », a défendu M. Couillard.

Les relevés se poursuivent

Par ailleurs, les relevés par avion se poursuivent pour étudier le trajet et compléter les tracés manquants pour environ 250 kilomètres entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine, ainsi qu’entre La Tabatière et Blanc-Sablon. Les travaux de recherches archéologiques sont exécutés. Québec s’est engagé à impliquer les communautés locales et innues concernées «tout au long du processus», pour qu’elles puissent « bénéficier d’un maximum de retombées, notamment en matière d’emploi », a-t-il lancé.

Quant aux discussions avec Terre-Neuve-et-Labrador pour une entente de collaboration en vue du prolongement de la route et de la mise en valeur de la fosse du Labrador, elles se poursuivent également. La mise en place d’un nouveau corridor de transport dans le nord-est du Canada est espérée. Le gouvernement de Philippe Couillard a dit compter sur la participation financière du gouvernement fédéral « pour accélérer la concrétisation de ce projet d’envergure ».

 

Partager cet article