Transport des matières résiduelles – Les élus font leur choix

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 26 janvier 2018
Temps de lecture :
Claude Deschênes et Josée Mailloux, respectivement coprésident de la campagne 2018 et directrice générale, ont rencontré les maires afin de faire connaître davantage la mission et les nombreuses causes encouragées par Centraide. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Claude Deschênes et Josée Mailloux, respectivement coprésident de la campagne 2018 et directrice générale, ont rencontré les maires afin de faire connaître davantage la mission et les nombreuses causes encouragées par Centraide. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Escoumins – Le conseil des maires a octroyé le contrat de transport des matières résiduelles lors de la séance ordinaire du 16 janvier. Quatre entreprises ont déposé une soumission dans le délai prescrit à l’appel d’offres et ce sont deux contrats qui ont été octroyés. Une façon de faire qui est dans l’intérêt de la MRC, selon Julie Hamelin, directrice de la Gestion du service des matières résiduelles.

Pour l’option 1, soit le transport en semi-remorque au départ de l’écocentre de Portneuf-sur-Mer, le contrat est accordé à Transport YN.-Gonthier inc. pour un prix unitaire forfaitaire de 1 089 $ par voyage, plus les taxes applicables. Ce contrat débutera dès que possible et prendra fin le 31 octobre 2020.

Acier Bouffard inc. décroche le contrat pour l’option 2, soit pour le transport en plancher mobile, au départ des Bergeronnes, pour un prix unitaire forfaitaire de 1 320,82 $ par voyage, plus les taxes applicables. Le début du contrat de l’option 2 est reporté à septembre ou octobre 2018, dès que le futur centre de transfert des Bergeronnes sera complété.

Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan

La directrice générale de Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan, Josée Mailloux, et le coprésident d’honneur de la campagne 2018, Claude Deschênes de Sacré-Cœur, ont rencontré le conseil des maires en fin d’assemblée, afin d’expliquer le mandat de l’organisme et surtout les nombreuses causes et organisations financées par Centraide. Personnalité très connue en Haute-Côte-Nord, monsieur Deschênes a sensibilisé les élus à l’importance de Centraide dans les différents programmes et activités de la Haute-Côte-Nord. Les dons corporatifs et à la source ont fait l’objet d’échanges entre les deux représentants de Centraide et les élus, puisqu’ils sont moins populaires et d’usage en Haute-Côte-Nord que dans la Manicouagan.

Partager cet article