Plus d’Européens que la moyenne des régions

Par Steeve Paradis 12:00 AM - 05 mai 2018
Temps de lecture :
Philippe Trempe, du ministère du Tourisme, a entretenu les participants au Forum touristique Côte-Nord sur le profil des voyageurs qui visitent la région et les pistes de développement de l’industrie touristique. Photo Le Manic

Philippe Trempe, du ministère du Tourisme, a entretenu les participants au Forum touristique Côte-Nord sur le profil des voyageurs qui visitent la région et les pistes de développement de l’industrie touristique. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Parmi les particularités qui distinguent la Côte-Nord des autres régions touristiques du Québec, on note un fort taux d’Européens, particulièrement dans la Manicouagan. Voilà un des éléments qui ressort de la conférence sur le potentiel touristique de la Côte-Nord, présentée en ouverture du Forum touristique Côte-Nord.

Ainsi, la conférence offerte par Philippe Trempe, directeur adjoint à la direction des politiques et de l’intelligence d’affaires au ministère du Tourisme, a révélé aux quelque 145 participants à ce forum que 32 % des visiteurs dans la Manicouagan en 2017 provenaient de l’extérieur du Québec.

De ce nombre, la moitié, soit 51 %, étaient des Français, un chiffre qui a un peu surpris les spécialistes de la question, principalement parce que la région ne se trouve pas à proximité d’un aéroport international.

Dans Duplessis, « une destination plus « jeune » que Manicouagan, qui n’a pas encore de pattern établi » selon M. Trempe, seulement 13 % de la clientèle est hors-Québec. Toutefois, les clientèles du reste du Canada (33 %) et des États-Unis (16 %) sont plus présentes qu’à l’ouest.

Philippe Trempe a souligné que 2017 fut « une super année touristique » sur la planète, avec des retombées globales de 1 225 G$. Au Québec, ces retombées sont évaluées à 15 G$ et 100 M$ sur la Côte-Nord.

Plus de Chinois

Dans le monde, la croissance touristique a été de 7 %, en raison notamment du plus grand nombre de Chinois qui voyagent et d’une offre plus étoffée du côté des transporteurs aériens à rabais.

Étant donné ses fonctions, M. Trempe a refusé de se mouiller sur l’épineux dossier du transport aérien en région, rappelant que le gouvernement avait des mesures en ce sens dans son dernier budget. Quelques participants ont cependant rappelé que la Côte-Nord recevrait de toute évidence plus de touristes si les billets d’avion pour s’y rendre étaient abordables.

Dans sa présentation, M. Trempe a également fait valoir que la région, afin de hausser le nombre de touristes, ne doit pas hésiter à miser sur ses œuvre, mettre de l’avant « ses icônes » que sont les baleines pour l’ouest et l’archipel de Mingan à l’est. La Côte-Nord devrait aussi songer à viser une clientèle « plus expérimentée », qui a déjà visité d’autres régions du Québec.

Partager cet article