Traversée du Lac Gobeil – Près de 50 nageurs se mouillent au Festival de la Baleine Bleue

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 27 août 2018
Temps de lecture :
Photo courtoisie

Photo courtoisie

Les Bergeronnes – Le 4 août dernier, ce sont près de 50 nageurs de 12 à 72 ans qui se sont jetés à l’eau dans le cadre de la 3e édition de la Traversée du Lac Gobeil. Devenu un classique dans le cadre du 41e Festival de la Baleine Bleue des Bergeronnes, le plus ancien festival à saveur locale de la Côte-Nord, l’événement a couronné plusieurs nageurs et nageuses en provenance de toutes les régions du Québec dont la Haute-Côte-Nord.

Bien qu’il évolue dans la catégorie 40 ans et plus, Luc Brassard de l’Ancienne-Lorette a réalisé le meilleur temps au 1000m avec un chrono de 18:43. Il fut suivi de Daniel Lepage de Rivière-du-Loup (20:44) et Jean-François Ouellet de Baie-Comeau (21:09).

Chez les 39 ans et moins, Karine Blouin de Repentigny, Benoit Otis et Chantal Mitterer de Baie-Comeau ont complété le 1000m avec des temps de 20:10, 21:03 et 21:33.

Pour le 500m chez les 40 ans et plus, Éric Cyr de Tadoussac, Sophie Émond des Escoumins et Pierre Morin des Escoumins ont réalisé des chronos de 10:21, 11:13 et 14:50 alors que chez les 39 ans et moins, Jeanne Mercier de Québec, Maude Mercier de Québec et Marie-Claude Cyr de Québec ont complété en 8:41, 9:45 et 10:07.

Course de canot
Pour la course de canot sur 500m, la première position revient à Alain Gauthier et Albert Roy des Bergeronnes, suivis d’Adam Maltais et Stéphane Maltais de Sacré-Cœur avec des temps de 4:19 et 4:25.

Les organisateurs tiennent à remercier les bénévoles, les commanditaires et les différents partenaires qui ont contribué à la réussite de l’événement, que ce soit à l’animation, la musique, le service de navette, le Tiki Bar, le concours de châteaux de sable et le BBQ au profit de la Maison des jeunes des Bergeronnes.

Les membres du Comité organisateur, Sarah Côté, Albert Roy et Mélanie Gauthier, convient les amateurs à la 4e édition qui aura lieu en août 2019.

Avec la collaboration de Sarah Côté

Partager cet article