COVID-19: Les CHSLD et résidences privées toujours épargnés sur la Côte-Nord

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
COVID-19: Les CHSLD et résidences privées toujours épargnés sur la Côte-Nord

Sur les 71 cas signalés à ce jour, deux personnes de la Côte-Nord sont actuellement hospitalisées en lien avec la COVID-19. Contrairement à la tendance nationale, aucun cas n’est signalé dans un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou résidence privée pour personnes âgées de la Côte-Nord.

Ceci fait partie des détails divulgués aujourd’hui par le Dr Richard Fachehoun, médecin conseil en santé publique, et Dyane Benoît, directrice générale adjointe par intérim, responsable des territoires périphériques.

Des 71 cas répertoriés sur la Côte-Nord, « seulement 15 % de ces gens-là sont âgés de 60 ans et plus », précise le médecin.

La dernière personne hospitalisée provient de la MRC des Sept-Rivières, a-t-il été confirmé cet après-midi. Autre information pertinente, les patients de la Côte-Nord sont transférés lorsque leur état est jugé stable. « Notre corridor de service c’est avec Québec. Nos gens dans nos hôpitaux vont stabiliser la personne et le transfert sera vers Québec » ajoute Dr Fachehoun.

Le portrait de la situation dans les communautés autochtones de la Côte-Nord rapporte dix cas. De ceux-ci, on indique que le personnel n’a pu identifier la personne source. « Tous les autres cas, ce sont des contacts ou des gens qui avaient déjà été évalués par nos équipes », dit le médecin conseil en santé publique.

En Basse-Côte-Nord, une démarche du personnel de la santé auprès des personnes âgées de 60 ans et plus a entraîné une certaine inquiétude parmi la population. « Nous voulions discuter avec eux concernant le niveau de soins en cas de contamination avec la COVID-19 pour nous permettre de mieux organiser les services, a expliqué Dyane Benoît. Ceci a pu apporter beaucoup d’insécurité ou d’inquiétude. Mais je tiens à rassurer tout le monde, on a toute l’organisation au niveau du transport aérien pour toutes les personnes qui en auront besoin en Basse-Côte-Nord. »

Quant à l’éclosion de cas au pénitencier de Port-Cartier, le Dr Fachehoun rapporte une très bonne collaboration des responsables de l’établissement. « Ce sont 25 cas reliés à cette éclosion mais ça ne veut pas dire que c’est seulement des gens qui sont au pénitencier. »

Dyane Benoît rappelle les consignes: ne pas manger ensemble, se tenir dans des pièces différentes autant que faire se peut, et s’assurer de se laver les mains et changer de vêtements dépendamment du lieu de travail.

« On est tous dans le même bateau. Je m’en remets au bon jugement des entreprises des secteurs essentiels qui doivent limiter au minimum leurs activités et observer le respect des mesures pour protéger leur personnel et la population ».

Cette dernière rappelle que le milieu nord-côtier s’est montré très généreux en offrant de l’équipement de protection individuel. La société Alouette, Alcoa, Sacopan, le Cégep de Baie-Comeau et de Sept-Îles, Hydro-Québec et la Commission scolaire de l’Estuaire, entre autres, ont participé à cet effort collectif.

Les représentants du CISSS de la Côte-Nord sont optimistes et soulignent « que le moral est bon, parce qu’on sait que vous respectez les consignes et que vous êtes mobilisés derrière nous. »

Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, composez le  1 877 644-4545.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des