COVID-19 : près d’une dizaine de proches aidants lèvent la main pour retourner en CHSLD

Par Charlotte Paquet 4:03 PM - 16 avril 2020
Temps de lecture :

Directrice générale adjointe par intérim au CISSS de la Côte-Nord, Dyane Benoît a insisté sur le fait que le retour des proches aidants dans les CHSLD se fera sur une base volontaire.

Deux jours après que Québec ait annoncé le retour de certains proches aidants dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), entre cinq et 10 personnes ont levé la main sur la Côte-Nord.

Faut-il rappeler que dès le début de la crise de la COVID-19, le gouvernement a interdit toute visite dans les CHSLD afin de limiter la propagation du virus. Du jour au lendemain, des personnes habituées à visiter et prendre soin d’un proche quasi quotidiennement en ont été empêché.

Afin de composer avec du personnel qui en a plein les bras dans plusieurs endroits, le premier ministre François Legault a assoupli sa directive de mars, quoique des critères bien précis devront être respectés avant de donner accès à nouveau aux proches aidants qui veulent donner un coup de main.

En point de presse jeudi après-midi, la directrice générale adjointe par intérim et responsable des territoires périphériques au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Dyane Benoît, a expliqué que les proches aidants soignants autorisés à un retour en CHSLD devront » avoir déjà donné des soins soit au niveau de l’hygiène, soit au niveau de l’alimentation et ils devront être connus des établissements « . On ne s’improvise pas proche aidant du jour au lendemain, a-t-elle ajouté.

Parmi les autres critères à respecter, il y a ceux d’avoir été testé négatif à la COVID-19, de ne pas avoir de symptômes compatibles avec la maladie, de prendre soin unique d’une personne, de porter l’équipement de protection et de respecter la distanciation physique avec le personnel.

Pour vérifier s’ils se qualifient à un retour auprès de leurs proches, les gens doivent contacter le gestionnaire du CHSLD concerné ou, comme l’a souligné Mme Benoît, » attendre de recevoir un appel qui devrait vous être fait au cours des prochains jours « .

Cette dernière a bien précisé qu’il s’agit de volontariat. » Aucun proche aidant ne sera obligé de retourner donner des soins à son proche, au résident, mais ceux qui le souhaitent, s’ils répondent aux critères, pourront le faire. »

La Côte-Nord n’a encore aucun cas de résident contaminé à la COVID-19 dans ses CHSLD. Mme Benoît a remercié tous ceux qui aident à « garder le cap sur le zéro COVID en respectant les mesures et les consignes qui sont données depuis le début de la pandémie. »

Partager cet article